Alpine annonce que Piastri remplacera Alonso et le pilote australien dément | Des sports

Óscar Piastri signe des autographes lors du GP de France.AFP7 via Europa Press (AFP7 via Europa Press)

Trois des chirurgies les plus attendues au paddock de Formule 1 en vue de la saison dans moins d’une semaine. Jeudi, c’est Sebastian Vettel qui a annoncé de manière inattendue son abandon après avoir franchi la ligne d’arrivée du Grand Prix d’Abu Dhabi, dernière étape du calendrier. Dans le même temps, la décision du quadruple champion du monde (2010-2013) a créé un vide chez Aston Martin, son équipe actuelle, qui a agi rapidement et a jeté l’égalité à Fernando Alonso en quelques heures. L’Espagnol de 41 ans était mécontent d’Alpine parce que l’équipe de France, le bras armé de Renault avec lequel il a été sacré double champion du monde au milieu des années 2000, ne répondrait pas à ses ou leurs exigences en termes de durée de contrat – il voulait deux ans et l’équipe lui a proposé une chose – toujours sur son salaire, plus de 15 millions d’euros.

Ce mardi matin, Otmar Szafnauer, directeur d’Alpine, a expliqué que la nouvelle de la signature d’Alonso par Aston Martin l’avait surpris, puisque la dernière conversation avec Oviedo a eu lieu à la fin du dernier Grand Prix dimanche dernier en Hongrie, l’a amené à supposer que les deux parties seraient d’accord pour étendre leur alliance. « Publicité [de Aston Martin] C’était la première confirmation que j’avais. Évidemment dans le paddock Vous entendez des rumeurs de toutes sortes, et certains ont suggéré un intérêt hypothétique d’Aston. Je lui ai demandé et il m’a dit qu’il n’avait rien signé », a déclaré le dirigeant dans un communiqué à Autosport.

Dans l’après-midi, la structure basée à Enstone a fait un geste, dans une note nommant Oscar Piastri comme remplaçant du joueur d’Oviedo pour 2023. « Oscar est un talent brillant et rare. Nous sommes fiers de l’avoir maintenu et soutenu à travers les formules publicitaires toujours compliquées », déclare Szafnauer dans le message de bienvenue. « Au cours des quatre dernières années, nous l’avons vu se développer et devenir un pilote plus que capable de faire le saut en F1 », a ajouté le manager d’Alpine. Mais l’Australien a démenti la nouvelle sur les réseaux sociaux. « Je comprends qu’Alpine F1 a publié un communiqué de presse sans mon consentement en fin d’après-midi que je piloterai pour eux l’année prochaine. C’est faux et je n’ai pas signé de contrat avec Alpine pour 2023. Je ne piloterai pas pour Alpine l’année prochaine.

L’Australien de 21 ans est l’actuel champion de Formule 2, dans laquelle il a gagné en tant que recrue comme l’année dernière (2020) avec la Formule 2, également à sa première expérience en championnat. Piastri fait partie du programme de formation des pilotes d’Alpine, qui, en tant que coéquipier d’Esteban Ocon, l’a toujours considéré comme une option si le dialogue avec Alonso ne se matérialisait pas, comme il l’a finalement fait. L’agent du garçon de Melbourne est Mark Webber, qui avait récemment déménagé pour trouver un logement pour son élève et enquêtait sur une éventuelle entrée de Daniel Ricciardo chez McLaren et un éventuel déménagement à Williams. Les deux manœuvres étaient théoriquement soumises à l’approbation d’Alpine… Reste à savoir comment la pagaille sera résolue.

Vous pouvez suivre EL PAÍS Sports dans Facebook Oui Twitterou inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter hebdomadaire.

Benoîte Favager

"Organisateur. Introverti. Fanatique d'internet certifié. Accro à la bière. Fan d'alcool d'une humilité exaspérante."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.