Carlos Sainz était en tête après les deux premières étapes libres du Grand Prix de France

Les deux Ferrari, off Carlos Sainz et Charles Leclerc, Ils ont terminé ce vendredi dans la deuxième session des essais libres du Grand Prix de France de Formule 1 ; tous deux devancent le leader de la Coupe du monde Max Verstappen (Red Bull). Mais il y a de mauvaises nouvelles pour le pilote espagnol, qui a devancé le Monégasque de seulement 0,101 seconde : Dimanche, il débutera la course avec au moins dix points de pénalité sur la grille en raison d’un changement de cote d’un composant électronique dans le moteur.

Le natif de Madrid a abandonné lors de la dernière course au Red Bull Ring en Autriche après que son moteur 066/7 est tombé en panne à un moment crucial alors qu’il s’apprêtait à dépasser Max Verstappen pour terminer à la deuxième place pour venir s’assurer un doublé avec son coéquipier. Leclerc.

Leclerc a terminé deuxième ce vendredi et veut continuer à parler de championnat avec VerstappenCHRISTOPHE SIMON-AFP

Les photos de la dernière course étaient éloquentes : cLorsque Sainz était avec le DRS ouvert, son propulseur a commencé à brûler, et la scène sur la piste autrichienne est devenue aussi dramatique que tendue lorsque la voiture a pris feu et que les commissaires ont semblé insensibles à l’incident. Finalement, le pilote est parti par ses propres moyens, mais sa voiture était inutilisable.

C’est à cause de ce problème de course que l’équipe était dirigée par Mattia Binotto intégrera un nouvel élément de son moteur, la troisième unité de contrôle électronique, dépassant la limite de deux autorisée par la FIA. Depuis que l’Espagnol a tiré une pièce de pénalité depuis cette zone pour la première fois, il sera pénalisé de dix places de départ pour le départ de dimanche au Paul Ricard.

Mais ce changement ne sera pas seulement enregistré dans le moteur de Sainz, mais sera également équipé d’un nouveau pack de batteries, le deuxième de la saison 2022 après onze courses. Malgré cela, Le Madrilène envisage déjà un retour du dernier sur la grille dans les cinq premières positions pour rester en vie dans la Coupe du monde et discutez de la première place de l’équipe avec Leclerc.

Sergio Pérez (Red Bull) a perdu le contrôle de sa voiture RB18 à l’approche du virage 3 du circuit français et a franchi le trottoir intérieur au sommet, dérapant dans le virage suivant à grande vitesse. Mais le pilote de Guadalajara a réussi à arrêter sa voiture juste avant de percuter la défense, ce qui aurait posé un problème supplémentaire au Mexicain, qui s’est rendu aux stands Red Bull après l’incident pour faire changer les pneus et vérifier si tout allait bien en monoplace. siège avant de poursuivre leurs activités.

De cette façon, Pérez a bouclé 21 tours lors de la première séance d’essais de vendredi et a terminé sixième avec un meilleur temps de 1:35:174, à 1:244 de la marque à laquelle la Ferrari de Charles Leclerc a mené le test, suivie de Max Verstappen.

Carlos Sainz était en tête après les deux premières étapes libres

Malgier Favager

"Faiseur de troubles incurable. Explorateur. Étudiant. Spécialiste professionnel de l'alcool. Geek d'Internet."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.