Comment améliorer la vie des aveugles grâce à la technologie de conduite autonome

Agrandir

Avatar ACD DAA
26 mai 2022

En utilisant la technologie des véhicules autonomes, une ceinture est en cours de développement qui améliore la maniabilité des personnes aveugles.

La technologie des voitures autonomes ne sera pas seulement utilisée dans les véhicules, mais d’autres industries l’« exploiteront » également Développer des produits qui facilitent la vie.

C’est le cas d’un scientifique et entrepreneur français qui s’est associé à un spécialiste de la vision par ordinateur pour le Développement d’un harnais qui avertit les aveugles des dangers qui se dressent sur son chemin, en utilisant la même technologie que les voitures autonomes.

Les plats pourraient coûter environ 2 500 euros

Un bénévole aide Maël Fabien avec le harnais pour aveugle Les personnes ayant des problèmes de vision aigus peuvent compter sur cette ceinture pèse près d’un kilo et se porte autour du couen complément de la canne traditionnelle ou du chien-guide.

Le dispositif avertir à l’avance des dangers possibles à venir, y compris les obstacles mobiles tels que les scooters électriques, les vélos, les autres piétons ou le mobilier urbain.

via des haut-parleurs spéciaux une « image sonore » est lue Cela permet à l’utilisateur de voir le type d’obstacle, dans quelle direction il se déplace et à quelle distance il se trouve.

Un bénévole aide Maël Fabien avec le harnais pour aveugle responsable de cette idée Maël Fabienqui explique que l’étincelle s’est déclenchée alors qu’il suivait un doctorat en intelligence artificielle à Lausanne (Suisse) et vivait près de la principale clinique ophtalmologique de la ville.

« Chaque jour, je voyais des personnes aveugles ou malvoyantes essayer de traverser la rue et je les aidais », explique-t-il. « Ensuite, je retournais au laboratoire et j’examinais l’intelligence artificielle et comment elle est progressivement développée pour fabriquer des voitures et des camions autonomes. le lien entre les deux domaines est devenu évident«.

Cela peut vous intéresser : les Robotaxis sont déjà arrivés en Chine et ils fonctionnent !

Fabien s’est associé à Bruno Vollmer, un spécialiste allemand de la vision par ordinateur et de l’apprentissage automatique et ont fondé ensemble la société Bipedqui a été financé avec un million d’euros et a produit cinq prototypes qui sont testés par 65 bénévoles.

Fabien suppose que l’appareil sera disponible en magasin à partir de septembre de cette année au prix de 1,50 euros environ 2 500 euros ou sous loyer mensuel d’environ 150 euros. Le chercheur français espère qu’il pourra être financé par l’autorité sanitaire française.

Elite Boss

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.