Coupe du Monde Qatar 2022 | Laporta: « Nous sommes très inquiets qu’ils puissent forcer Araujo »

A 11h33

CET


Le président a annoncé qu’il ne jouerait pas contre le Ghana lors de la troisième journée et qu’il le ferait « peu » dans le reste de la Coupe du monde

« Nous ne voulons pas que le joueur soit contraint à une rechute, lui et l’équipe uruguayenne l’ont accepté. »

Le président du FC Barcelone, Joan Laporta, s’est adressé aux médias lors de la première édition du tournoi caritatif Fundació de Enric Masip au Sant Cugat Golf Club. Le président suprême du Barca a passé en revue la situation actuelle de l’entreprise alors que la plupart des footballeurs y assistent Coupe du monde Qatar 2022.

Laporta a exprimé ses inquiétudes concernant le processus de récupération de la blessure de Ronald Araujo tout en se concentrant sur l’équipe d’Uruguay. « Nous connaissons l’illusion que les joueurs doivent aller avec leurs équipes, plus les Uruguayens. Ronald voulait partir et Xavi a pris la bonne décision, avec certaines conditions. Nous avons deux membres de notre équipe médicale en Uruguay. Nous ne voulons pas que le joueur soit contraint à une rechute, le joueur et l’équipe ont accepté que. Il s’entraîne et nous espérons qu’ils sont prudents, que la santé du joueur prévaut. Si le risque est minime, ne jouez pas ; il est au courant de cette situation », a-t-il dit. Il est convaincu « qu’il se comportera comme un professionnel du FC Barcelone sans prendre de risques » et a partagé ceci « Il ne jouera pas contre le Ghana » et « pendant la Coupe du monde il accompagnera l’équipe, mais ce sera difficile pour lui de jouer ».

Interrogé sur le rôle de l’équipe espagnole dans le match d’ouverture de la Coupe du monde, Laporta a expliqué : « Je pense que c’est fantastique. Le Barça est fier de voir comment nos joueurs et l’équipe jouent. Luis Enrique prend toute la pression sur lui et la décharge sur les joueurs, notamment sur les plus jeunes. Il se trouve que les footballeurs sont les plus amoureux du Barça. Avec le Brésil et la France, il fait partie des favoris pour le titre de champion du monde. Il y a des options », a-t-il admis.

Il n’a pas hésité à attribuer une grande partie du crédit des Reds au travail de Xavi Hernández au FC Barcelone. « Xavi va très bien, nous sommes en tête de la ligue. Ce qui se passe dans l’équipe espagnole est le résultat du bon travail de Xavi. Luis Enrique a eu beaucoup de succès et a transformé un bloc de joueurs, principalement d’un club, en le nôtre, ce qui facilite le jeu, la personnalisation et bien plus encore. Le mérite de cette sélection revient à Xavi car cela leur donne des minutes dans l’équipe première du Barça », a-t-il souligné.

Manon Rousseau

"Drogué passionné de bacon. Fier ninja de la culture pop. Analyste d'une humilité exaspérante. Passionné de télévision. Fan de voyages depuis toujours."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *