Facebook cessera de payer les médias pour les informations

Les méta-plateformes ne paient plus les agences de presse américaines pour publier leur contenu sur l’onglet Actualités de Facebook, car elles réaffectent des ressources en raison du ralentissement économique et des changements de comportement des utilisateurs.

La société a déclaré jeudi que la plupart des gens « ne viennent pas sur Facebook pour s’informer, et qu’il est inutile qu’une entreprise investisse trop dans des domaines qui ne correspondent pas aux préférences des utilisateurs ».

Meta, alors appelé Facebook, a introduit des partenariats en 2019. Le fil d’actualité de l’application mobile Facebook ne montre que les gros titres – et rien d’autre – du Wall Street Journal, du Washington Post, de BuzzFeed News, de Business Insider, de NBC, de USA Today et du Los Angeles Times, entre autres.

La société n’a pas précisé combien elle payait ces organes de presse, mais des rapports le chiffrent en millions de dollars pour les principaux médias comme le Wall Street Journal.

L’Associated Press n’a pas participé à l’initiative.

Lorsque le programme a été lancé, le PDG Mark Zuckerberg a déclaré à l’AP qu’il voyait « une opportunité de nouer de nouvelles relations financières stables et à long terme avec les éditeurs ».

Mais Meta, basé à Menlo Park, en Californie, a déclaré jeudi dans un communiqué que « beaucoup de choses ont changé depuis que nous avons signé les accords il y a trois ans pour tester l’ajout de plus de liens de flux vers Facebook News aux États-Unis ».

Mercredi, Meta Platforms Inc. a annoncé sa toute première baisse de revenus et a également prévu de faibles résultats pour le trimestre en cours.

Meta ne paie pas pour le contenu d’actualités que le média publie sur sa plateforme.

La société a déclaré jeudi que les offres d’onglets d’actualités étaient destinées au « contenu incrémentiel », ce qui signifie que nous avions accès à plus de liens à partir de ses articles et que nous inclurions une gamme de domaines au lancement.

La société a déclaré que Facebook News se poursuivra dans les autres pays dans lesquels elle opère actuellement et que la rotation américaine ne changera pas les opérations dans ces endroits : le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne et l’Australie.

Zacharie Morel

"Fanatique invétéré des réseaux sociaux. Sujet à des crises d'apathie. Créateur. Penseur. Gourou du web dévoué. Passionné de culture pop. Résolveur de problèmes."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.