Guide des votes parlementaires français 2022

France 24 vous propose quelques éléments de réponse pour comprendre le fonctionnement du système électoral législatif en France, dont l’issue définira le nouvel ordre politique national. 577 députés à l’Assemblée nationale seront élus et le scrutin se déroulera en deux tours : le premier le dimanche 12 juin et le second une semaine plus tard le 19 juin. Il y a 6 293 candidats.

Le système parlementaire actuel en France est bicaméral et se compose du Sénat (chambre haute) et de l’Assemblée nationale (chambre basse).

Le contrôle législatif français est unanime, c’est-à-dire que le candidat qui reçoit le plus de voix l’emporte à l’exclusion de tous les autres. Le nombre de candidats à ce concours est de 6 293, soit une moyenne d’une dizaine de candidats pour chaque circonscription – au total il y a 577 circonscriptions, soit le même nombre de sièges.

Une diminution du nombre de participants par rapport aux élections d’il y a 5 ans où il y avait environ 7 900 candidats.

Ces élections se déroulent dans le cadre d’un système qui a été fortement critiqué pour profiter aux principaux partis, bien qu’il n’y ait actuellement aucune volonté politique de le changer. Le Rassemblement national de Marine Le Pen et d’autres petits partis réclament depuis des décennies la mise en place d’un système proportionnel ou au moins mixte.

Comment votez-vous pour le renouvellement de l’Assemblée française ?

Comme à l’élection présidentielle, les Français éliront les membres de l’Assemblée nationale à deux tours au suffrage universel direct. Le pays est divisé en 577 circonscriptions, divisions territoriales dans lesquelles sont élus les députés de la chambre basse du Parlement gaulois, actuellement l’Assemblée nationale.

-Les 4 et 18 juin 2022 en Amérique et dans les Caraïbes.

continuer la lecture

A lire aussi :
France : gauches et centristes se battent côte à côte pour la majorité à l’Assemblée nationale
France législatives 2022 : une alliance qui marque un tournant historique pour la gauche
La France Insumisa et le Parti socialiste parviennent à un « accord de principe »

Elite Boss

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.