Ils trouvent un ancien dépôt d’explosifs dans le sud de la France, qu’ils attribuent à l’ETA

politique

ENQUÊTE

AGENCES | EITB MOYEN


Un agriculteur a trouvé par hasard cinq fûts étiquetés « nitrate d’ammonium » en basque sur la commune d’Accous (Val d’Aspe), près d’Iparralde.

Euskaraz irakurri : ETAren zulo zahar bat litzatekeena aurkitu en raison de Frantzia hegoaldean

Cinq dépôts d’explosifs caché dans un parcelle abandonnée de la commune d’Accousprès d’Iparralde, ont été retrouvés le mois dernier par les autorités françaises, qui l’attribuent à l’ETA éteinte, a indiqué samedi le journal local sud-ouest.

Les explosifs ont été trouvés dans l’un par un agriculteur Mur de pierre qui servait de bordure sur une propriété reculée de la commune de la Vallée d’Aspe, pour laquelle il a alerté les autorités.

Un groupe d’artisans s’est rendu sur le site pour entreprendre la découverte de quelques 30 kilos par fût.

Selon le maire de la ville, présent au moment de l’intervention, ils portaient de la « poudre blanche » et la mention « nitrate d’ammonium » apparaissait en basque.

Cécile Gensac, procureure de Paris à Pau, confirme qu' »il est probable qu’il s’agisse d’un ancien dépotoir de l’ETA »

L’enquête sur la découverte est entre les mains du parquet antiterroriste de Paris.

Adrien Richard

"Amateur de café d'une humilité exaspérante. Spécialiste de l'alimentation. Faiseur de troubles passionné. Expert en alcool diabolique."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.