Iparralde élit ses trois représentants à l’Assemblée nationale

Ce dimanche est le premier tour des élections législatives françaises. La France élit les 577 députés qui composeront ce Assemblée nationaleet le président actuel, Emmanuel Macronil y joue depuis peut perdre sa majorité absolue à la chambre, ce qui l’obligerait à solliciter l’appui des formations du centre pour mener à bien son manifeste électoral.

À peine deux mois après que Macron a été réélu président après une victoire électorale au cours de laquelle il a réussi à arrêter l’extrême droite de Le Pen, le dirigeant français fait face au premier des grands défis qui l’attendent dans cette législature.

Son Le concurrent principal cette fois est le candidat qui mène le bloc gauche (Nouvelle Union populaire, écologique et sociale. NUPES), Jean Luc Mélenchonà laquelle les sondages donnent une augmentation significative des voix et peut devenir premier ministrece qui met Macron à la croisée des chemins de devoir vivre avec un PDG qui n’est pas de sa couleur de peau.

Et dans ce contexte, les élections législatives approchent Iparralde Qu’est-ce que c’est divisé en trois circonscriptions (officiellement le quatrième, cinquième et sixième de l’Etat français) avec quoi fournira trois représentants à l’Assemblée nationale.

La quatrième circonscription couvre l’intérieur d’Iparralde. Géographiquement c’est la plus grande, mais cette zone rurale est la moins peuplée. Le cinquième comprend des villes comme Baiona ou Angelu. Et dans le VIe arrondissement, 25 communes côtières sont encadrées par le Labour, dont Hendaye et Biarritz.

Pour la première fois en deux décennies EAJ-PNB ne s’est présenté aux élections dans aucune des trois circonscriptionsdans laquelle le Coalition EH Bai. L’union entre Abertzaleen Batasuna, Sortu et Eusko Alkartasuna a basé sa campagne sur le logement, la langue basque et leur demande de statut de résident en Euskadi. Leurs candidats sont Mathilde Hary (pour la cinquième circonscription), Peio Dufau (pour la sixième) et Egoitz Urrutikoetxea (pour la quatrième) sont les principaux candidats d’EH Bai.

Adieu à Lasalle après 20 ans

La région rurale aura le siège de la quatrième circonscription après ces élections de nouveaux représentantsparce que le centriste jean lassallele député qui a occupé le siège au cours des deux dernières décennies, ne s’est pas présenté à ces élections. Son frère Julien Lassalle finit par devenir candidat du parti Résistons-Resistimos. Cependant, Annick Trounday de l’équipe de Macron est la plus susceptible de devenir la nouvelle adjointe.

Bon exemple de crash Les républicains disent n’avoir présenté qu’un seul candidat sur la côte cette fois bien que pendant des années, ils aient été l’un des partis les plus importants d’Iparralde et du reste de l’État français.

En attendant les résultats de la gauche de Mèlenchon

Le premier tour des législatives du 12 juin montrera aussi jusqu’où peut aller le bloc de gauche qu’il dirige Mélenchon. Les formations à l’origine de cette coalition ne correspondent pas aux candidats (Iñaki Echaniz dans la 4e, Sandra Pereira-Ostanel dans la 5e et Tom Dubois-Robin dans la 3e) considérant qu’ils étaient Taxe de Paris.

Ils iront au second tour des élections qui se dérouleront dimanche 19 juin, les candidats dépassant 25 % des suffrages soit 12,5 % de suffrages.

Elite Boss

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.