« Je devais être en fuite »

Ce L’équipe Movistar Il ne passait pas une bonne journée sur cette 16e étape du Tour de France. Les coureurs de l’équipe de Navarre ont vu leur leader, Enrique Pluscédé sur les rampes de Mur de Péguère jusqu’à la perte de 2 minutes et 47 secondes concernant Jonas Vingegaard, Tadej Pogacar, Gerint Thomas Oui Nairo Quintana.

Même la disparition de Romain Bardet n’était pas une bonne nouvelle pour l’Espagnol, qui a mis un peu moins d’une minute. La présence de Alexandre Vlasov Dans le vol du jour a été le déclencheur du naufrage des îles Baléares. Le Russe a récupéré jusqu’à 7 minutes sur le leader Movistar.

et alors plus il était courageux. Le cycliste espagnol a profité du manque de surveillance sur lui pour attaquer Port de Lers, mais les forces armées ne l’ont pas accompagné. Il a progressivement cédé jusqu’à ce qu’il revienne dans le groupe principal et a ensuite été relâché.

« J’étais enfermé quand la fuite a commencé »

Réalisant l’erreur, le Baléare a expliqué que le plan était « d’être en fuite » mais qu’il était bloqué et incapable de sauter pour rejoindre le reste des nombreux membres de l’évasion. « Je devais être en fuite. J’ai été emprisonné quand il a été formé. Ma faute et celle de personne d’autre », a-t-il expliqué.

« Nous avons essayé plus tard avec l’équipe, même si ça ne s’est pas bien passé ; alors ça aurait dû être plus haut à la fin », a-t-il ajouté à propos de son attaque ratée lers.

Son partenaire américain n’a pas eu de chance non plus. Matthieu Jorgensonqui s’est battu pour la victoire jusqu’à la fin et n’a pu en atteindre un Hugo Hollé célébrer un triomphe émotionnel.

Malgier Favager

"Faiseur de troubles incurable. Explorateur. Étudiant. Spécialiste professionnel de l'alcool. Geek d'Internet."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.