« Je ne peux pas passer mon temps à voyager à l’étranger » : la vice-présidente Francia Márquez

De Popayán, la vice-présidente de la Colombie, Francia Márquez, a évoqué l’apparition publique réduite qu’elle avait et pourquoi elle n’était pas la représentante colombienne lors de divers événements internationaux, comme l’a fait la Première Dame, Verónica Alcocer.

Márquez a assuré qu’il ne pouvait pas se concentrer sur les voyages à l’étranger et a réaffirmé que son engagement visait les régions de Colombie.

« Je pense que j’ai fait mon travail depuis les régions, j’étais dans les dialogues avec les femmes dans les régions et parfois ça ne se voit pas, mais j’ai fait mon travail là-bas. Je ne peux pas voyager seul à l’étranger, je dois aller dans les territoires », a-t-il déclaré dans des déclarations aux médias.

Cela pourrait vous intéresser : Vidéo : Voici comment a été vécue la réouverture de la frontière entre la Colombie et le Venezuela

La vice-présidente a également rappelé que, même si elle n’était pas très visible, elle a parcouru différentes régions du pays sur ordre du président Gustavo Petro.

« J’ai été à Chocó, j’ai été sur la côte pacifique de Nariño, j’ai été sur la côte du Caucase, j’ai été au nord du Cauca et bien sûr j’ai organisé mon équipe, organisé mon gouvernement stratégie pour pouvoir aller de l’avant afin de relever les défis du pays pour pouvoir », a déclaré le vice-président.

La vice-présidente Márquez s’est rendue lundi sur le territoire de Popayán, Cauca, où elle a participé aux dialogues régionaux obligatoires que mène le gouvernement pour créer le Plan national de développement (PND).

Adrien Richard

"Amateur de café d'une humilité exaspérante. Spécialiste de l'alimentation. Faiseur de troubles passionné. Expert en alcool diabolique."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *