Au total, sept villes françaises, dont Paris, ont annoncé leur boycott de la Coupe du monde au Qatar, qui débutera le 20 novembre.

Paris, Marseille et d’autres grandes villes françaises telles que Bordeaux, Strasbourg et Lille, Ils n’installeront pas d’écrans géants pour diffuser la Coupe du monde de novembre prochain au Qatar en signe de protestation contre la situation des droits de l’homme dans ce pays du golfe Persique.

S’il est courant dans les villes françaises d’installer des écrans géants pour suivre les grands événements internationaux comme la Coupe du monde, Dirigées par des coalitions progressistes, ces cinq grandes villes feront exception lors du tournoi du Qatar.

La Mairie de Paris a justifié son refus de projeter les partis – en 2018 ils étaient sur le parvis du Consistoire même – pour les conditions de travail et environnementales lors de la Coupe du monde au Qatar Oui pour des raisons météorologiques, car entre novembre et décembre les basses températures à Paris rendent difficiles les événements en plein air.

Dans une note transmise à franceinfo, la ville de Marseille décrit le tournoi comme « Catastrophe humaine et écologique »incompatible avec les valeurs que le sport vise à véhiculer.

Depuis un mois, plusieurs manifestations de mécontentement face à la Coupe du monde au Qatar ont été publiées en France et certains médias, ONG et responsables politiques ont exprimé la nécessité de boycotter cette compétition.