La France confirme 33 cas de monkeypox

Mercredi matin 1er juin, un total de 33 cas de monkeypox ont été confirmés en France, la plupart en région parisienne, ont annoncé jeudi les autorités sanitaires.

Le nombre est un peu plus du double du dernier décompte de dimanche, qui montrait 16 cas. « La situation évolue (…) très vite », a indiqué l’Agence nationale de santé publique.

Sur les 33 cas confirmés, 24 ont été enregistrés en région parisienne, suivie de l’Occitanie (sud) avec quatre contaminations. Les autorités publieront vendredi un nouveau bilan.

La ministre de la Santé Brigitte Bourguignon a indiqué la semaine dernière que le pays dispose de réserves suffisantes de vaccins pour les personnes qui entrent en contact avec des personnes infectées.

Vous voyez : vous découvrez ce que pourrait être la variole du singe à propagation rapide

Recommandations contre la variole du singe

Face au monkeypox, la Haute autorité de santé (HAS) a recommandé le 24 mai de vacciner les adultes et le personnel soignant ayant eu un contact à risque avec un malade.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a signalé plus de 550 cas dans une trentaine de pays non endémiques depuis le début de l’épidémie actuelle il y a près d’un mois.

Le monkeypox est lié à la variole, mais il est beaucoup moins grave et la plupart des personnes infectées se rétablissent en trois à quatre semaines.

Voir aussi: L’OMS exclut pour l’instant la pandémie de monkeypox

Elite Boss

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.