La France ne prolongera pas la livraison de « Kantauri ».

maison d’hôtes – La cour d’appel de Paris a refusé de prolonger l’ordonnance de remise de l’ancien patron de l’ETA Josetxo Arizkuren Ruiz, Kantauridemandé par le juge de la Cour suprême nationale qui enquête pour savoir si ce sont les dirigeants du gang qui ont planifié et ordonné le meurtre du conseiller du PP à Ermua, Miguel Ángel Blanco.

Par une décision du 11 mai, la justice française a rejeté le mandat d’arrêt européen délivré le 4 février 2021 par le chef du tribunal central d’instruction n°6, Manuel García Castellón, comme « vide ».

Kantauri, qui purge une peine à la prison de Murcie II, a été remis par le pays gaulois pour des événements autres que l’assassinat du maire, obligeant l’AN à demander l’autorisation de l’interroger sur ces événements. García Castellón a émis cette ordonnance dans le prolongement de celle émise en 2016 par l’ancien juge AN Eloy Velasco.

Le juge a décidé après la Kantauridont il était sur le point de témoigner plus tôt cette année-là, que la France ne l’avait pas extradé vers l’Espagne pour cette raison lors d’une comparution prévue pour faire une déclaration d’enquête sur ces faits.

Ce revers rend impossible pour le juge de témoigner Kantauri suite à la réouverture de l’enquête sur le meurtre de Blanco en mars après qu’une plainte pour dignité et justice a été autorisée à être traitée.

Malgier Favager

"Faiseur de troubles incurable. Explorateur. Étudiant. Spécialiste professionnel de l'alcool. Geek d'Internet."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.