La France ordonne la suppression de Wish des boutiques en ligne et des applications

Plusieurs responsables français ont ordonné mercredi aux moteurs de recherche et aux magasins d’applications du pays européen de supprimer le site de commerce électronique. Souhaiter.

Wish est une plateforme de Commerce électronique qui agit comme intermédiaire et héberge principalement des marchands basés en Chine qui expédient leurs produits directement aux clients.

Une agence française de protection des consommateurs a ouvert une enquête l’année dernière Souhaitercar on soupçonnait qu’il était trop facile d’induire les consommateurs en erreur et de vendre des produits contrefaits, notamment des vêtements et des appareils électroniques, sur Wish.

Dans le cadre de l’enquête, le Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) commandé 140 articles différents sur Wish, la plupart importés.

« Site dangereux pour les consommateurs »

95% des jouets achetés Souhaiter ne respectent pas la réglementation européenne dont 45% sont considérés comme dangereux. Pour les produits électroniques, 95 % ne devraient pas être disponibles L’Europe et 90% d’entre eux étaient dangereux.

Si un produit est dangereux, il sera signalé sur la page du produit. Souhaiter à retirer dans les 24 heures. Néanmoins, « Dans la plupart des cas, ces produits sont toujours disponibles sous un nom différent et parfois même auprès du même fournisseur. L’entreprise ne tient pas de registre des transactions impliquant des produits dangereux et non conformes. »indique le ministère français de l’Economie dans son communiqué.

Le processus bureaucratique prendra un certain temps, mais lorsque l’interdiction sera appliquée, le site sera fermé par Souhaiter est toujours disponible et l’application fonctionnera toujours si elle est déjà téléchargée, mais Wish n’apparaîtra plus dans l’App Store, le Play Store ou les résultats de recherche Google.

Si les responsables français le croient Souhaiter des modifications correctement apportées à sa plate-forme pour se conformer à la réglementation pourraient lever l’interdiction.

Nous recommandons METADATA, le podcast technologique de RPP. Actualités, analyses, critiques, recommandations et tout ce que vous devez savoir sur le monde technologique. Pour mieux l’entendre, #StayHome.

Malgier Favager

"Faiseur de troubles incurable. Explorateur. Étudiant. Spécialiste professionnel de l'alcool. Geek d'Internet."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.