La France veut renationaliser le géant de l’électricité EDF

Paris, France. Le Premier ministre français Elisabeth Bornea confirmé mercredi l’intention du gouvernement Renationalisation du géant de l’électricité EDFdans le cadre des efforts du président Emmanuel Macron veut relancer le nucléaire.

« Je confirme aujourd’hui la volonté de l’Etat de détenir 100% du capital d’EDF » pour « renforcer sa capacité à réaliser dans les meilleurs délais des projets ambitieux et indispensables à notre avenir énergétique ».

Ajouté né

Dans sa déclaration politique devant le nouveau parlement depuis mai, la cheffe du gouvernement a réaffirmé l’engagement de Macron en faveur de l’énergie nucléaire, ainsi que des énergies renouvelables, pour atteindre la neutralité carbone.

L’État français détient déjà près de 84 % des actions d’EDF, une ancienne société d’État ; 1% appartient aux salariés et les 15% restants sont des actions institutionnelles et individuelles.

Cette annonce intervient alors que le groupe lourdement endetté fait également face à un certain nombre de défis, comme la construction annoncée par Macron de nouveaux réacteurs EPR ou des problèmes de corrosion dans les tubes de plusieurs de ses 56 réacteurs.

L’action EDF a pris la nouvelle à la Bourse de Paris, où elle a augmenté de 5,56% à 8,28 euros (8,44 $) à 15h45 (13h45 GMT). Avant les déclarations de Borne, le prix avait chuté de 5 %.

Malgier Favager

"Faiseur de troubles incurable. Explorateur. Étudiant. Spécialiste professionnel de l'alcool. Geek d'Internet."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.