La gauche française s’est unie pour battre Macron aux législatives

L’alliance de gauche aurait Jean-Luc Mélenchon comme candidat au poste de Premier ministre. Photo : AFP.

Le parti de gauche radicale La Francia Insumisa et les socialistes en ont atteint un ce mercredi pacte pour être unis aux élections législatives de juin, un jour après que les communistes ont rejoint la stratégie de créer un Front uni pour arracher la majorité parlementaire au président libéral Emmanuel Macron aux élections législatives de juin.

« Nous voulons garantir l’élection de députés dans une majorité de circonscriptions pour empêcher (le président réélu) Emmanuel Macron de poursuivre sa politique injuste et brutale et pour vaincre l’extrême droite », ont déclaré les deux partis dans un communiqué publié par l’agence de presse. communiqué cité par l’AFP.

Les socialistes emboîtent le pas aux communistes et aux écologistes qui tentent d’intégrer cette « Nouvelle Union populaire écologique et sociale », dirigé par le parti de la gauche radicale.

Cependant, ils ont d’abord besoin de l’approbation de leur Conseil national, qui est prévue ce jeudi.

Un feu vert pourrait signifier un séisme pour le PS historique, qui lors des négociations a vu sa direction actuelle, avec Olivier Faure à sa tête, se confronter à l’avis réticent de poids lourds comme l’ancien président François Hollande.

L’ancien Premier ministre Bernard Cazeneuve a menacé de quitter le parti si l’accord aboutissait. qui, selon lui, est une trahison de son « histoire ».

L’ex-ministre Stéphane Le Foll a même accepté de diriger les « dissidents » du PS aux élections législatives.

Ces élections sont des clés importantes pour Macron, qui a remporté sa réélection le 24 avril avec 58,55 % des suffrages au scrutin contre sa rivale d’extrême droite Marine Le Pen (41,45 %), pour disposer d’une majorité pour imposer son programme de réformes.

Une grande partie des Français, selon deux sondages publiés peu après sa réélection Il souhaite plutôt que le président du centre perde la majorité dont il jouit à la chambre basse depuis 2017, ce qui ouvrirait la porte au « vivre ensemble ».

La France connaissait déjà ce modèle par le passé. En 1997, Jacques Chirac nomme le socialiste Lionel Jospin Premier ministre. Le président conservateur avait été Premier ministre de son prédécesseur socialiste, François Mitterrand, entre 1986 et 1988.

Le Premier ministre de l’Alliance de gauche serait Jean-Luc Mélenchon, un vétéran politique de 70 ans qui a obtenu près de 22 % des suffrages au premier tour de l’élection présidentielle d’avril. Le reste des candidats de gauche n’a pas obtenu plus de 5 %.

Elite Boss

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.