La Première ministre française Élisabeth Borne propose sa démission et Macron la rejette | International

La Première ministre française Élisabeth Borne, affaiblie après la perte de la majorité de son gouvernement aux élections législatives de dimanche, a proposé de démissionner mais le président Emmanuel Macron a refusé, a annoncé mardi l’Elysée. Macron souhaite que le gouvernement Borne reste « en service » le temps que se règle la situation politique inédite en France, où pour la première fois depuis six décennies aucun parti n’aura une nette majorité à l’Assemblée nationale. Selon l’Agence France Presse, Borne veut rencontrer le gouvernement cet après-midi.

Le président de la République prendra le pouls de l’opposition ce mardi et ce mercredi. Il recevra les chefs des principaux partis à l’Elysée. Il s’agit d’un premier contact pour explorer les domaines de compréhension possibles. Macron, qui a gouverné avec une majorité confortable pendant ses cinq premières années, dispose toujours du premier groupe au parlement mais a besoin de 44 députés supplémentaires pour atteindre le seuil de la majorité absolue, 289 sièges. Il a deux options : s’efforcer d’obtenir un accord de coalition permanent ou négocier des accords individuels avec diverses forces politiques. L’autre consiste à dissoudre l’assemblée et à convoquer de nouvelles élections.

Borne, un technocrate vétéran de centre-gauche avec peu d’expérience de la vie parlementaire ou de la politique des partis, a été nommé en mai. Après la législature, il est devenu le maillon faible du gouvernement français. Les politiciens de l’opposition réclament sa démission, mais des doutes sur sa continuité s’élèvent également dans les rangs d’Ensemble (Ensemble) – la coalition électorale macroniste. Dimanche, elle s’est présentée dans une circonscription de Normandie, où elle s’est imposée avec 52,3 % des suffrages, une mince marge qui ne l’a pas renforcée à Paris. En France, il est de coutume que le Premier ministre démissionne après les élections législatives pour que le président puisse le reconduire et lui confier la formation d’un nouveau gouvernement.

Suivez toutes les informations internationales dans Facebook Oui Twitterou dans notre newsletter hebdomadaire.

Abonnez-vous à EL PAÍS pour suivre toute l’actualité et lire sans limite.

S’abonner à

Elite Boss

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.