L’accord modernisé entre le Mexique et l’Union européenne apportera davantage d’opportunités commerciales au secteur agroalimentaire

Le Mexique souhaite voir l’accord mondial modernisé avec l’Union européenne ratifié dès que possible car il ouvre de plus grandes opportunités commerciales dans le secteur agroalimentaire au profit des deux parties, a déclaré le ministère de l’Agriculture et du Développement rural.

Le chef de la Coordination générale agricole de l’agence fédérale, Santiago Argüello, et le responsable Europe et international de la Direction générale de la performance économique et environnementale des entreprises (DGPE) du ministère français de l’Agriculture et de l’Alimentation, Fréderic Lambert, ont souligné l’importance de cet accord actuellement contrôlé par le gouvernement français.

Lors de la réunion, tenue dans le cadre de la tournée de travail du responsable mexicain en France dans le cadre de la présentation du 43e Congrès mondial de la vigne et du vin, qui se tiendra en octobre prochain à Ensenada, en Basse-Californie, les deux parties ont également souligné l’importance de celui-ci. signé dans son intégralité.

Au nom du ministre de l’Agriculture Víctor Villalobos Arámbula, et accompagné de l’ambassadeur du Mexique auprès de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), Miguel García Winder, Argüello Campos a parlé à Lambert des opportunités de collaboration, telles que la collaboration technique pour les produits prioritaires de Mexique et France : café, cacao, vanille, orge, blé, pommes et raisins secs, table et vin.

Les deux responsables se sont également prononcés en faveur du renforcement des échanges scientifiques et des systèmes de produits au Mexique, du développement rural et de l’agroécologie, entre autres.

Ils ont également souligné que le travail conjoint et coordonné de la FAO et du Programme alimentaire mondial est essentiel pour traiter et atténuer efficacement l’impact croissant d’une éventuelle crise mondiale de la sécurité alimentaire.

Le responsable mexicain a partagé les mesures du gouvernement mexicain pour atténuer les effets de l’inflation sur la population, notamment l’augmentation des approvisionnements alimentaires et leur distribution par le biais de programmes tels que la production de bien-être, les engrais, les prix garantis et la durée de vie des semences.

Il a invité le ministère français de l’Agriculture à participer au Congrès interaméricain sur l’eau, le sol et la biodiversité qui se tiendra en novembre à Ciudad Obregón, Sonora, pour promouvoir l’intégration et la diffusion des connaissances scientifiques et technologiques sur l’interrelation de ces ressources et les renforcer l’échange d’expériences en faveur d’une agriculture durable, résiliente et favorisant l’autoconsommation.

Concernant l’événement, le ministère français de l’Agriculture a souhaité participer avec la présentation de l’état d’avancement de l’initiative 4p1000 (https://4p1000.org/?lang=es).

Malgier Favager

"Faiseur de troubles incurable. Explorateur. Étudiant. Spécialiste professionnel de l'alcool. Geek d'Internet."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.