Le BMX aragonais présent au sommet du championnat du monde de Nantes

La ville française de Nantes accueille le ce week-end Championnat du monde de course BMX, une discipline cycliste qui se pratique avec des vélos cross sur des circuits fermés avec des sauts et des virages. Un sport où Aragon a un vrai talent.

L’équipe espagnole participe à cet événement avec sept jeunes des catégories Junior et U23, dont l’Aragonaise Adriana Domínguez. Il a 19 ans et est accro au BMX depuis l’âge de 9 ans. Au cours de cette décennie d’expérience, elle a été quatre fois championne d’Espagne, classée 15e au monde et 9e en Europe.

Adriana affrontera les meilleurs du circuit international après avoir gagné sa place dans le passé européen, quand il a atteint les demi-finales. La compétition est divisée en trois catégories professionnelles définies par l’UCI (Union Cycliste Internationale) : Elite, Sub-23 et Junior, avec des courses programmées ce samedi 30 juillet et dimanche 31 juillet. Le Saragosse est depuis quelques jours à Nantes, où il a commencé à s’entraîner sur la piste mercredi dernier pour recueillir les premières sensations.

Mais la représentation aragonaise à cette Coupe du monde va encore plus loin. D’autres coureurs se retrouvent sur le circuit français tout au long de la semaine, avec des courses au niveau challenge, c’est-à-dire avec des athlètes d’autres catégories où ils s’affrontent par âge. Aragon est impliqué dans ce domaine Quinze « riders » de quatre clubs : Club BMX School Zaragoza, Club Montaña Pirineos, Bikes Club Adrenalina et Club BMX Valdejalón. Beaucoup d’entre eux sont des garçons et des filles qui, compte tenu de la relative proximité de Nantes, profitent de la compétition pour partir quelques jours en famille. En fait, dans certains cas, les parents courent aussi. D’autre part, les seniors participent également à l’événement, tels que : Rafael Izquierdo de l’école de BMX.

L’évolution du championnat peut être suivie en direct sur la chaîne YouTube de l’UCI et sur les réseaux sociaux de la Fédération Aragonaise de Cyclisme (FAC). Après les courses dans les catégories jeunes, enfants jusqu’à 29 ans et masters qui ont déjà eu lieu, c’est au tour de l’équipe nationale ce week-end. L’Aragonaise Adriana Domínguez évolue dans la catégorie U23 aux côtés de Pablo García, Marc Román, Gabriel Avellaneda et Mariona Calvis. L’équipe espagnole est complétée par les juniors Alejandro García et Miquel Hernández, dirigés par l’entraîneur national Alejandro Alcojor.


*

Les « cavaliers » aragonais en Coupe du monde

Outre la joueuse internationale Adriana Domínguez, présente avec l’équipe d’Espagne, Aragón s’est déplacé à Nantes (France) avec quinze coureurs de quatre clubs du territoire :
*Club BMX School Saragosse: Valeria Banzo, Marco Banzo, Nestor Cepeda, Angel Esteban,
Rafael Izquierdo, Pilar Lozano, Jorge Lozano, Mauro Pardo, Alejandro Sanchez, Lucas
Tel,
*Club Montagne des Pyrénées : Levin Sigcha, Luis Antonio Sigcha.
* Bike Club Adrénaline : Ange Munio.
* Club BMX Valdejalon : Lucas Cubero, Cayetana Lacarta.

Goût aigre-doux dans Territorial

« Nous sommes très heureux qu’Adriana ait gagné la confiance de l’équipe espagnole, mais nous savons que si nous avions la piste de BMX dont nous avons besoin en Aragon, deux autres athlètes auraient pu être à Nantes », déclare Luis Marquina, président de l’équipe aragonaise. Fédération de cyclisme (FAK). ). Fait référence à Lara Palacio et Fabiola Contaminadeux coureurs prometteurs qui, même s’ils ne peuvent pas s’entraîner sur un parcours de taille olympique, continuent de remporter des titres et de devenir champions d’Espagne.

À Saragosse, la piste de BMX se trouve chez CDM David Cañada à Pinares de Venecia. Depuis des mois, la FAC dénonce l’état « déplorable » de l’installation et d’autres lacunes qui freinent la progression des athlètes aragonais dans cette discipline. « La piste que nous avons est une piste jouet. La bretelle de sortie ne fait même pas cinq mètres de long, comme certains en Espagne l’ont fait », Plainte de Markina. Si l’on considère que la rampe des épreuves internationales et olympiques mesure généralement huit mètres de long, le handicap est encore plus important. Ces dimensions permettent aux coureurs de prendre suffisamment de vitesse pour littéralement s’envoler d’un premier saut, ce qui leur donne un bon coup de pouce pour le reste de la course. Une manœuvre compliquée qui, si vous ne pouvez pas vous entraîner pour avoir une piste comme celle-ci, vous disqualifiera des Championnats du monde.

Malgré cette limite Le BMX aragonais est en bonne santé. Il existe actuellement environ 400 licences fédérales et cinq clubs. Deux d’entre eux s’entraînent avec leurs écoles à Saragosse, qui reçoivent environ 200 utilisateurs par semaine. Les clubs comme la fédération dénoncent depuis un certain temps l’état de l’hippodrome, dangereux même pour les sportifs. Maintenant, leurs plaintes semblent avoir été entendues.

Fin mai, lors d’une séance plénière, le conseil municipal de Saragosse a approuvé à l’unanimité le lancement de l’étude et du projet de construction d’une piste olympique de BMX dans la ville. Le circuit sera situé dans un véloparque, une installation qui intègre d’autres espaces comme un vélodrome et sur laquelle la mairie s’est également engagée.

Bien qu’il regrette qu’il n’y ait pas de représentation aragonaise majeure à la Coupe du monde ce week-end avec un potentiel suffisant, le président de la FAC est positif sur la situation. « Lara et Fabiola sont plus jeunes qu’Adriana, donc si ce qui a été convenu en plénière municipale est respecté, elles pourraient encore bénéficier du nouveau parcours et continuer à grandir », confie Marquina, qui souligne Une piste de BMX comme celle dont Saragosse a besoin peut être construite en six ou huit mois.

Pour l’instant, tous les espoirs reposent sur Adriana Domínguez, qui rejoindra ses coéquipières ce week-end dans le but de mener l’Espagne au sommet du monde du BMX. Les courses se déroulent au Parc des Expositions de Nantes, où 3 000 meilleurs coureurs du monde de 50 pays et 5 000 spectateurs.

Benoîte Favager

"Organisateur. Introverti. Fanatique d'internet certifié. Accro à la bière. Fan d'alcool d'une humilité exaspérante."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.