Le gouvernement présente un ambitieux programme d’activités pour commémorer le 50e anniversaire de la mort de Picasso Nouvelles de l’Espagne

Les gouvernements espagnol et français développeront un programme conjoint qui comprendra plus de quarante projets d’exposition, deux congrès académiques et des événements qui se dérouleront principalement en Europe et en Amérique du Nord.

Aujourd’hui a eu lieu la deuxième session du Comité exécutif de la Commission nationale de commémoration du 50e anniversaire de la mort de Pablo Picasso. Au cours de cette rencontre, qui s’est tenue pour la première fois en présence de Carlos Alberdi suite au décès de l’ancien ministre José Guirao, a été présenté le logo anniversaire élaboré conjointement avec le Musée national Picasso-Paris (joint à ce communiqué), une pièce unique image avec laquelle cet événement global et collectif symbolise la diffusion et la célébration de l’œuvre de Pablo Picasso. En même temps, c’est une image polyvalente, disponible dans différentes langues, de sorte qu’elle peut être adaptée aux besoins des différents participants.

Au cours de la réunion, les membres de la commission ont continué à travailler sur le développement des propositions d’exposition et le programme d’activités. Ce vaste programme d’expositions temporaires sur la figure du peintre, qui se déroulera dans différents musées du pays, débutera en octobre prochain. Ces expositions auront lieu au cours du dernier trimestre de 2022 et tout au long de 2023, l’année qui commémore l’anniversaire de la mort de Picasso le 8 avril 1973 dans la ville française de Mougins. Cette date marque la célébration de son œuvre et de son patrimoine artistique tant en Espagne et en France qu’à l’international.

Près de 40 expositions sont prévues dans les prochains mois, dont 15 en Espagne, qui auront lieu dans les principaux musées et centres du pays : le programme officiel en Espagne se déroulera en plus du Museu Picasso Barcelona, ​​le Museo Picasso Málaga et Museo Casa Natal Picasso, Málaga at the Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, the Museo Nacional Thyssen-Bornemisza, the Museo Nacional del Prado, the Museo de Belas Artes da Coruña, the Guggenheim Museum Bilbao, the Museu del Disseny de Barcelona , l’Académie Royale des Beaux-Arts de San Fernando à Madrid, la Fundació Joan Miró, Barcelone; la Fondation MAPFRE, Madrid ; La Casa Encendida, Madrid et le Cine Doré de la Cinémathèque espagnole.

Seront également organisés deux congrès académiques, lieu important d’échanges savants entre chercheurs et spécialistes de l’œuvre de l’artiste et occasion de préparer une étude historiographique de l’œuvre de Picasso. En outre, un programme de diffusion et d’éducation sera développé, dans lequel les administrations de Malaga, La Corogne, Madrid et Barcelone travailleront en étroite collaboration, villes particulièrement liées à la vie de l’artiste.

Le Comité exécutif de la Commission nationale pour la commémoration du 50e anniversaire de la mort de Pablo Picasso est un espace de collaboration entre les ministères, les entités publiques et privées et les personnes associées à l’œuvre de Picasso.

Commission binationale Espagne-France

Les gouvernements français et espagnol ont convenu de travailler ensemble sur un programme d’envergure internationale dans le cadre de cette commission binationale, qui réunit les administrations culturelles et diplomatiques des deux pays. En étroite collaboration avec le Musée national Picasso-Paris, dont la générosité a permis une large diffusion des œuvres de l’artiste, la commission binationale coordonne les actions conjointes des ministères français et espagnol de la culture et des affaires étrangères. Le programme officiel de la célébration Picasso 1973-2023 reflétera la validité du travail de l’artiste et explorera des aspects inédits de son travail.

Cette commande binationale confirme la trajectoire d’un artiste essentiellement européen qui, s’appuyant sur une connaissance approfondie de l’héritage et des principes de la tradition culturelle européenne, a projeté des symboles aussi universels que Guernica, qui est aujourd’hui un symbole collectif de défense des droits de l’homme.

Roselle Lémieux

"Amateur de café. Expert indépendant en voyages. Fier penseur. Créateur professionnel. Organisateur certifié."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.