Le premier festival du film français de Lumière arrive au Salvador

Le festival regorge de films français emblématiques qui captiveront le spectateur par leur intrigue. Il y aura aussi une nuit de courts métrages salvadoriens. L’entrée est gratuite.

L’Alliance Française et l’Ambassade de France invitent les amoureux du septième art à profiter de la première édition du festival du film français Lumière à San Salvador, qui a débuté le 17 septembre avec la projection du film de Jessica Palud « Volver a casa » (2019) au Cinemark La Gran Via.

« Cette nouvelle initiative vise à promouvoir la vitalité, la qualité, la diversité et la polyvalence du cinéma français dans notre pays. En ce sens, la sélection de films de cette première édition du Festival Lumière comporte 4 axes thématiques : le cinéma de réalisateurs français, le cinéma d’animation français, le cinéma français classique et le cinéma français contemporain », explique un communiqué de l’institution.

Le festival, qui se termine le 8 octobre, veut également promouvoir le cinéma salvadorien grâce à la participation spéciale de l’École du cinéma et des arts audiovisuels (ESCINE), qui a organisé une sélection de courts métrages nationaux tournés avec des téléphones portables.

Les courts métrages sélectionnés faisaient partie des deux premières éditions du festival du court métrage organisé chaque année par ESCINE dans le pays.

Lire : Triennale d’art latino-américain à New York avec des artistes salvadoriens

Couverture du film Les choses qu’on dit, Les choses qu’on fait d’Emmanuel Mouret. Photo: Alliance Française

Selon l’Alliance française, le nom du festival est un hommage aux frères Louis et Auguste Lumière, inventeurs du cinéma et leaders mondiaux du septième art.

Les projections, quant à elles, ont lieu le samedi au Cinemark La Gran Vía et sont diffusées en français sous-titré en espagnol.

Le festival est ouvert au public et l’entrée est gratuite. Alors si vous voulez en profiter en famille, vous pouvez réserver vos places trois jours avant chaque représentation sur le site cinemarkca.com.

Le samedi 24 septembre, à partir de 18h00, le film d’animation « Josep » d’Aurel sera projeté sur grand écran. L’histoire est centrée sur Josep Bartoli, dessinateur luttant contre le régime franquiste (1939). Bartoli se retrouve dans un camp de concentration où, séparés par des barbelés, une amitié se noue avec une autre personne.

Alors que « Le Cercle rouge » de Jean-Pierre Melville sera projeté à 20h30 le 1er octobre, l’intrigue tournera autour de Corey, un voleur d’affaires averti qui sort de prison le jour même où un tueur nommé Vogel échappe à la surveillance du policier qui le gardait. Corey décidera alors que Vogel est le partenaire idéal pour son prochain casse.

Lisez aussi: L’écrivain Augusto Borja présente la deuxième partie du roman « L’heure non marquée »

Le long métrage « Al boarding » de Guillaume Brac est un jalon du cinéma contemporain. Photo : avec l’aimable autorisation de l’Alliance Française

Enfin, le film « Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait » d’Emmanuel Mouret monopolisera les salles le 8 octobre à partir de 20h30 Partenaire François, qui doit s’absenter quelques jours pour des raisons professionnelles.

La jeune fille est chargée de recevoir Maxime, le cousin de François, avec qui elle entre peu à peu en contact, lui confiant des histoires toujours plus intimes sur ses expériences sentimentales actuelles et passées.

En plus des projections au Cinemark, l’Alliance Française a organisé quelques séances spéciales hors sélection officielle dans des espaces associés au festival comme le Dr. Musée d’anthropologie David J. Guzmán (MUNA) et l’Université centraméricaine « José Simeón Cañas » (UCA). L’accès est gratuit et sans réservation.

Le long métrage « Al boarding » de Guillaume Brac sera projeté aujourd’hui à 14h30 à l’Auditorium Multimédia du bâtiment Francisco Andrés Escobar de l’UCA.

Continuer la lecture : Les œuvres d’artistes salvadoriens seront exposées dans une galerie numérique

Le film d’animation « Josep » veut captiver le spectateur avec son histoire. Photo : avec l’aimable autorisation de l’Alliance Française

Le mercredi 28 septembre, en collaboration avec l’École du cinéma et des arts audiovisuels (ESCINE), le public pourra profiter d’une soirée spéciale de courts métrages salvadoriens dans le cadre de leur troisième festival de courts métrages capturés avec des téléphones portables. L’événement aura lieu à 19h00 au MUNA

Et pour ceux qui ont raté le film Going Home, vous pouvez le voir le jeudi 28 prochain à 14h30 dans l’auditorium multimédia du bâtiment Francisco Andrés Escobar de l’UCA.

Gilles Samson

"Amoureux de la télé. Ninja de la musique. Fanatique de voyages amateur. Fan de bacon. Évangéliste culinaire sympathique. Organisateur indépendant. Fanatique de Twitter certifié."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.