Le Premier ministre australien se rend en France pour améliorer les relations

Le Premier ministre australien Anthony Albanese doit rencontrer le président français Emmanuel Macron la semaine prochaine pour tenter de réparer les relations endommagées lorsque le précédent gouvernement australien a annulé un accord majeur pour acheter des sous-marins français.

Albanese a annoncé jeudi que Macron l’avait invité à se rendre en France, profitant du fait qu’il sera en Europe pour assister à un sommet de l’Otan en Espagne.

« Nous devons recommencer. Nous avons déjà eu des discussions très constructives. Nous avons conclu les accords que nous avions avec les sous-marins », a déclaré Albanese à l’Australian Broadcasting Corp.

En septembre, la France a réagi avec fureur lorsque le Premier ministre de l’époque, Scott Morrison, a annoncé que l’Australie avait annulé un contrat de 90 milliards de dollars australiens (62 milliards de dollars) pour qu’une entreprise publique française construise une flotte de 12 sous-marins diesel-électriques conventionnels.

Il a fait cette annonce après que l’Australie a conclu un accord avec les États-Unis et la Grande-Bretagne pour que les deux pays fournissent des sous-marins propulsés par la technologie nucléaire américaine.

La France a temporairement retiré ses ambassadeurs des États-Unis et d’Australie. Macron a accusé Morrison de lui avoir menti au sujet du contrat français, qui a été attribué en 2016. Morrison a nié l’allégation.

Le président américain Joe Biden a déclaré à Macron des semaines plus tard que Washington avait été « maladroit » dans la gestion de l’accord de vente de sous-marins à l’Australie. Biden a déclaré qu’il pensait que Macron avait été informé bien avant l’annonce publique de l’accord.

Le Parti travailliste, auquel Albanese est affilié, est arrivé au pouvoir lors des élections du 21 mai. Son gouvernement a annoncé il y a deux semaines qu’il paierait à la compagnie navale française une amende de 555 millions d’euros pour l’annulation du contrat. Les législateurs australiens du gouvernement précédent ont déclaré que le nouveau gouvernement avait trop payé.

Malgier Favager

"Faiseur de troubles incurable. Explorateur. Étudiant. Spécialiste professionnel de l'alcool. Geek d'Internet."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *