Le secrétaire d’Etat français chargé des viols dément les accusations

Le secrétaire d’État au développement, à la francophonie et aux accords internationaux de la France, le franco-grec Chrysula Zacharopoulou, nie les allégations de violjusqu’à présent trois, pour sa pratique en tant que gynécologue spécialisée dans l’endométriose.

« Je suis scandalisé par les graves allégations portées contre moi lors de la tests cliniques pour diagnostiquer et guérir la maladie« A propos de l’endométriose, a déclaré Zacharopoulou, qui fait partie du gouvernement d’Emmanuel Macron depuis mai, dans un communiqué.

Jusqu’à présent, trois femmes ont mis en cause cette secrétaire d’Etat de 46 ans, l’une des figures médicales incontournables en France dans le traitement de l’endométriose.

La Brigade de répression de la délinquance contre les personnes (BRDP) enquête pour savoir si les pratiques dénoncées constituent une infraction.

Zacharopoulou, dont le portefeuille dépend du ministère des Affaires étrangères, a fait l’objet de trois plaintes: un le 25 mai, un autre le 16 juin et le dernier le 23, ont confirmé à EFE des sources du parquet de Paris.

L’une des requérantes, actuellement âgée de 27 ans et atteinte d’endométriose, a livré son témoignage anonyme à BFMTV, alléguant avoir été victime d’un « viol » à la suite de « la brutalité et la froideur » de Zacharopoulou. « J’ai quitté la consultation en pleurant »se souvient la jeune femme.

Le ministre des Affaires étrangères et ancien député européen du parti de Macron a principalement consulté à l’hôpital Tenon à Paris.

Elle est connue pour avoir dirigé un projet de traitement de l’endométriose commandé par Macron qui a été publié cette année.

Cette maladie chronique touche 10% des femmes en âge de procréer Il provoque des douleurs pendant les menstruations et l’ovulation.

Malgier Favager

"Faiseur de troubles incurable. Explorateur. Étudiant. Spécialiste professionnel de l'alcool. Geek d'Internet."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.