Le système de classification des canoës de slalom expliqué

Paris 2024 Ce sera la neuvième fois Canoë slalom Faire partie du programme olympique après que le sport ait fait ses débuts olympiques à Barcelone en 1992.

A Paris 2024, les deux variantes de canoë (C1) et kayak (K1). Le canoë utilise une seule pagaie tandis que le kayak en utilise deux. L’autre différence majeure entre ces sports est que le concurrent en canoë est attaché au bateau avec les jambes pliées alors qu’il est assis dans le kayak.

Paris 2024 verra le kayak extrême (WX1 pour les femmes et MX1 pour les hommes) faire ses débuts aux Jeux olympiques, portant à deux le nombre total d’épreuves. Cependant, le nombre d’athlètes qui participeront aux Jeux olympiques ne changera pas.

La compétition de slalom canoë Paris 2024 se déroule dans les eaux du Stade Aquatique de Paris Vaires sur Marne, aux portes de Paris. Le système de qualification est similaire à celui de Tokyo 2020 et la France, en tant que pays hôte, aura droit à un quota de genre en kayak.

En savoir plus sur le système de qualification Canoë Slalom pour Paris 2024.

Benjamin Boukpeti du Togo participe à la finale du kayak masculin (K1) qui s’est tenue le quatrième jour des Jeux Olympiques de Beijing 2008 le 12 août 2008 au parc olympique d’aviron-canoë de Shunyi à Beijing, en Chine.

Photo de 2008Getty Images

Combien d’athlètes s’affronteront en canoë slalom à Paris 2024 ?

Comme pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020, il en sera de même pour Paris 2024 dans son ensemble 82 athlètes compétition en canoë slalom, 41 les femmes et 41 Hommes, répartis sur six tests (trois par sexe) :

Femmes

  • Kayak (WW1): 21 athlètes
  • Canoë (CM1) : 17 athlètes
  • Extreme Kayak (WX1) – trois athlètes

Hommes

  • Kayak (MK1) : 21 athlètes
  • Canoë (MC1) : 17 athlètes
  • Extreme Kayak (MX1) : trois athlètes

UN Comité national olympique (NOK) peut qualifier un maximum de six athlètes pour le canoë slalom à Paris, trois femmes et trois hommesun pour chaque essai.

Ana Satila de l’équipe du Brésil participe aux demi-finales féminines de slalom en canoë lors de la sixième journée des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 au Kasai Canoe Slalom Center le 29 juillet 2021 à Tokyo, au Japon.

Photo de 2021Getty Images

Qu’est-ce que le Parcours de Qualification Canoë Slalom pour Paris 2024 ?

Pour les kayaks comme pour les canoës, les places de Paris 2024 seront réparties entre les classements mondiaux, les compétitions continentales et les places du pays hôte.

kayak

  • Classement mondial : 15 places
  • Compétitions continentales : 5 places
  • Pays d’accueil : un lieu

canoë

  • Classement mondial : 15 places
  • Compétitions continentales : cinq places

kayak extrême

  • Classement mondial : trois places

En canoë slalom, les quotas sont distribués en premier dans les compétitions de canoë, c’est-à-dire qu’un athlète qui s’est déjà qualifié pour cette compétition ne sera pas considéré pour une place en kayak qui sera mise à la disposition du meilleur CNO suivant.

En cas d’ex aequo entre athlètes lors des compétitions qualificatives pour Paris 2024, les résultats précédents seront pris en compte, en tenant compte du règlement (Fédération Internationale de Canoë-kayak (ICF)). Le CNO de l’athlète le mieux classé se verra attribuer la place de qualification.

Jiri Prskavec de l’équipe tchèque participe aux demi-finales du slalom de kayak masculin lors de la septième journée des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 au Kasai Canoe Slalom Center le 30 juillet 2021 à Tokyo, au Japon.

Photo de 2021Getty Images

Ce Championnat du monde de canoë de slalom L’ICF 2023 est la compétition mondiale de qualification pour les compétitions de canoë slalom des prochains Jeux Olympiques.

Les athlètes les mieux classés dans chaque épreuve de ce tournoi gagneront les places pour leurs Comités Nationaux Olympiques respectifs, qui confirmeront plus tard l’utilisation de ces places et les athlètes qui les rempliront.

Ce compétitions continentales Ils offrent également la possibilité de gagner une place par sexe pour un CNO. Ceux-ci sont:

  • championnat d’afrique
  • championnat asiatique
  • championnat d’europe
  • Championnat d’Océanie
  • Championnat panaméricain

Dans le cas où les épreuves ci-dessus (mondiales et continentales) ne pourraient avoir lieu ou leurs résultats seraient annulés, le classement ICF du 31 décembre 2023 sera pris en compte.

Pour lui kayak extrêmequi fait ses débuts à Paris, l’ICF accueillera une Championnat du monde qui servent de classement pour les Jeux de 2024. Seuls les athlètes non classés dans les autres épreuves de canoë slalom (canoë et kayak) peuvent participer à la compétition de qualification de kayak extrême. Les CNO peuvent inscrire jusqu’à trois noms pour ce tournoi de qualification et les trois premiers de la compétition s’assureront une place aux Jeux olympiques.

carrés universels

Les Comités Nationaux Olympiques ont Lit double sur le principe de l’universalité à Paris 2024. Athlètes out Canoë-kayak de vitesse et/ou de Canoë slalom.

Le Comité International Olympique (CIO) invitera tous les Comités Nationaux Olympiques à soumettre leurs candidatures pour utiliser les créneaux d’universalité.

Une commission tripartite fournira une notification écrite de la réattribution de ces places de quota aux Comités Nationaux Olympiques respectifs à la fin de la période de qualification pour le sport concerné.

Les pagayeurs à surveiller en route vers Paris 2024

En canoë-kayak de slalom, les athlètes européens ont traditionnellement dominé. Cependant, lors des dernières éditions des Jeux Olympiques, des athlètes d’autres nations se sont imposés, comme l’Australie Jessica Renard, l’actuel n°1 mondial, ayant remporté des médailles lors des trois dernières éditions des Jeux Olympiques. Il a remporté l’argent entre Londres 2012 et Tokyo 2020 et deux bronzes en kayak et l’or à la compétition de canoë de Tokyo 2020.

L’Espagnol Maïalen Chourraut Il pourrait également participer à ses cinquièmes Jeux olympiques à Paris 2024, après avoir remporté le bronze à Londres 2012, l’or à Rio 2016 et l’argent à Tokyo 2020, ce dernier à l’âge de 38 ans.

CONTINUER LA LECTURE: Cinq choses à savoir sur Maialen Chourraut

Chez les hommes, des athlètes de la République tchèque ou de la Slovaquie sont montés sur le podium à chaque édition depuis que le slalom en canoë fait partie intégrante du programme olympique.

le tchèque Jiri Prskavec Il est actuellement en tête du classement du kayak et compte deux médailles olympiques à son actif : le bronze à Rio 2016 et l’or aux derniers Jeux Olympiques au Japon. le slovène Benjamin Savek est monté sur la plus haute marche du podium en canoë à Tokyo 2020 et est actuellement septième au classement ICF, mené par le légendaire Slovaque Alexandre Slafkowskitoujours à la poursuite de sa première médaille olympique.

Tony Estanguet, de France, participe à la finale individuelle masculine de slalom en canoë (C1) lors de la quatrième journée des Jeux Olympiques de Londres 2012 au Lee Valley White Water Centre, le 31 juillet 2012 à Londres, en Angleterre.

Photo de 2012Getty Images

Calendrier du classement du canoë-kayak en slalom après Paris 2024

  • 19-23 septembre 2023 : Championnat du monde de slalom en canoë de la FIC.
  • Date à confirmer (à confirmer) : Compétition mondiale de qualification ICF Extreme Kayak.
  • Date à confirmer : Qualifications continentales (Afrique, Asie, Europe, Pan-Amérique et Océanie).
  • Dans les 10 jours ouvrables suivant l’événement : La Fédération Internationale de Canoë-kayak (ICF) informera les Comités Nationaux Olympiques/Fédérations Nationales des quotas au plus tard deux semaines après chaque épreuve continentale de qualification.
  • Dans les 10 jours ouvrables suivant la notification par l’ICF des places de quota : Les NOK doivent confirmer l’utilisation des places de quota attribuées à l’ICF.
  • Dans les 10 jours ouvrables suivant l’étape précédente : ICF réattribuera tous les créneaux de quota inutilisés.
  • Date à confirmer : La commission tripartite confirmera par écrit l’attribution des créneaux d’universalité aux CNO (le cas échéant).
  • 15 juin 2024 : ICF réattribuera les créneaux de quota inutilisés.
  • 8 juillet 2024 : Date limite d’inscription pour les inscriptions sportives pour Paris 2024.
  • 26 juillet – 11 août : Jeux olympiques de Paris 2024.

Malgier Favager

"Faiseur de troubles incurable. Explorateur. Étudiant. Spécialiste professionnel de l'alcool. Geek d'Internet."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *