Le TLP termine son troisième cours de l’année à Albacete avec des combattants de cinquième génération

Le programme de leadership tactique (TLP) a organisé son troisième cours de vol en 2022 avec du personnel de Belgique, du Danemark, de France, d’Espagne et des États-Unis ; L’un des principaux aspects était l’intégration continue des avions de chasse modernes de cinquième génération dans des tactiques, techniques et procédures communes. Le cours de vol (FC 2022-3) a commencé le 12 septembre et a duré jusqu’au 30 septembre. Environ 700 participants, dont 32 pilotes, agents de renseignement et contrôleurs aériens, ont suivi le cours. Après une semaine d’activités académiques et de vols sur simulateur, la phase de vol proprement dite a commencé pour les participants.

Les avions de combat ont manoeuvré la force « bleue » contre la force « rouge » en utilisant les procédures d’opérations aériennes composites (COMAO). Au total, 24 avions Blue Force F-35, F-15E, F-16, F-18D/E et Eurofighter ont agi en tant que forces de défense et mené des frappes aériennes contre 10 avions de la Force rouge, certains avec le soutien d’un MQ français télépiloté. 9 avions faucheurs.

« La participation du F-35 est essentielle à ce cours pour recevoir de bons enseignements sur le processus d’intégration des plateformes de 4e et 5e génération, le premier pilier de la stratégie du TLP », a déclaré le chef du TLP, le colonel Alberto Martinez. Un avion du système français d’alerte et de contrôle aérien (AWACS), volant depuis la base aérienne d’Avord, en France, partageait le contrôle des chasseurs dans les missions de cours de vol TLP avec l’armée de l’air et de l’espace.

Des instructeurs belges de survie, d’évasion, de résistance et d’extraction (SERE) et des contrôleurs d’attaque interarmées italiens (JTAC) ont également participé au sol pendant le cours de vol. L’Espagne a fourni un hélicoptère NH-90 de l’armée aérospatiale et un avion de transport tactique C-295, ainsi que les systèmes NASAMS et MISTRAL de l’armée.

En outre, d’autres systèmes de défense aérienne terrestres de la société allemande POLYGONE ont participé. Ces actifs ont aidé à simuler un environnement de menace complexe dans les opérations multinationales. « Les cours de pilotage TLP visent à améliorer le commandement tactique et les compétences de vol des chefs de mission de combat afin d’améliorer encore l’interopérabilité tactique des forces aériennes de l’OTAN en les exposant aux tactiques et aux capacités des autres forces aériennes adverses », a déclaré le colonel Martínez.

« Le cours permet également l’échange d’informations sur les armes, les tactiques et les capacités entre les nations participantes. En offrant un environnement propice au développement de tactiques de combat, les participants trouveront le meilleur moyen d’utiliser les diverses capacités des multinationales aéronautiques des forces armées dans les opérations de la COMAO », a-t-il conclu.

Roselle Lémieux

"Amateur de café. Expert indépendant en voyages. Fier penseur. Créateur professionnel. Organisateur certifié."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *