Les différences entre VAR et DAG : comment la technologie a influencé la victoire de la France sur l’Australie

L’Uruguayen Andrés Cunha a donné un penalty à la France après avoir revu un match avec la VAR (AFP).

La technologie joue un rôle de plus en plus important dans le football et la victoire 2-1 de la France sur l’Australie en Coupe du monde Russie 2018 C’était une fête pleine de ces épices. Ce Arbitre assistant vidéo (VAR) ont fait leur présentation dans les terres russes et les Système de reconnaissance automatique de porte (DAG). Deux ressources qui ont défini un résultat mais qui ont des impacts différents.

Ce Arbitrage vidéo (VAR) a été utilisé pour la première fois en Russie par les Uruguayens Andrés Cunha percevoir une amende en faveur de la France pour un accusé violation de Anton Griezmann. Nous devrons nous habituer à demander ce que l’arbitre a vu et ce que le VAR a conseillé.

VAR est né corriger les erreurs graves inaperçues et donne lui un nouvelle chance pour l’équipe arbitrale pour corriger ces erreurs flagrantes.

L'arbitre uruguayen Andrés Cunha a contrôlé le match sur l'écran à côté du terrain (AFP)
L’arbitre uruguayen Andrés Cunha a contrôlé le match sur l’écran à côté du terrain (AFP)

A cette occasion nous réunissons technologie humaine. Le match de 53 minutes était-il une erreur grave et notoire ? Pas seulement Il y a une légère égratignure que l’arbitre personnellement n’a pas reconnue comme une faute et moins pour sanctionner la peine maximale. Mais s’ils le conseillent depuis le stand VAR, peut-être qu’en l’occurrence, ils le conduisent à lui changement d’idée. La décision finale est humaine.

C’était différent lorsque le deuxième but de la France était purement technique, sans l’influence des arbitres principaux et assistants. Ce Reconnaissance automatique de porte (DAG) fonctionnalités dans le minute 80 le ballon a complètement franchi la ligne de but. L’utilisation de la technique a confirmé que le ballon est bien rentré et que l’équipe arbitrale n’a eu qu’à le sécuriser.

La question restera… La technologie humaine sera-t-elle la panacée ?. Cette fois, ça me laisse dans le doute, cependant bienvenue si c’est pour donner une nouvelle chance à l’équipe arbitraleune chance de corriger les fautes graves.

PLUS SUR CE SUJET :

Avec un penalty VAR controversé, la France a battu l’Australie à Kazan

Malgier Favager

"Faiseur de troubles incurable. Explorateur. Étudiant. Spécialiste professionnel de l'alcool. Geek d'Internet."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.