Les nouveautés des ambulances SAME modernes | Nouvelles | Ville de Buenos Aires

Les ambulances du système de soins médicaux d’urgence (SAME) de la ville ont une équipe des voies respiratoires, une équipe de traumatologie, une équipe de livraison et une équipe des brûlés. Cette tous préparés pour chacun de ces scénarios possibles. La cabine patient dispose d’un fauteuil roulant, de 3 tubes à oxygène et d’un défibrillateur automatique ; Entre autres choses : aspirateur, gilet, tensiomètre, médicaments, couverture chauffante car aucune couverture n’est utilisée, minerve et attelles pour les os cassés.

C’est une norme ambulance qui a servi de référence Service d’urgence en France et en Espagne et l’équipe d’urgence en Angleterre et en Allemagne. Quant à l’intérieur de l’ambulance, composé d’un matériau extrudé en trois dimensions avec différentes fonctionnalités à l’extérieur, il est à la pointe de la technologie.

De toute la flotte, il y a environ 40 ambulances équipés de brancards électriques type Kevlar Stryker, la dernière génération. Sa taille peut être compressée pour la ranger dans un ascenseur d’un appartement en cas d’urgence. Les véhicules d’urgence ont également une suspension hydropneumatique spéciale.

FICHIER PHOTO/GCBA

De cette manière, le patient ne subit aucun mouvement centripète avec la tête car il ne bouge nulle part. Et une autre caractéristique de ces unités est qu’elles disposent de deux airbags, d’une sécurité active, d’une sécurité passive, d’une protection en cas de retournement, d’un système anti-dérapant et de beaucoup de technologie.

Les dernières nouvelles sur les véhicules contiennent de la peinture nanotechnologique à pouvoir désinfectant, et True Lights qui désinfectent le véhicule en seulement dix minutes pour que vous puissiez repartir. De plus, ce sont des ambulances plus basses pour faciliter l’entrée sur civière électrique; et ont une suspension hydropneumatique. Un système anti-basculement et anti-dérapant a été ajouté pour les rendre plus sûrs.

Toutes les ambulances sont connectées avec le centre de contrôle via radio et GPS. De plus, ils disposent d’une double radio qui permet au médecin de parler pendant que le conducteur conduit.

FICHIER PHOTO/GCBA

Malgier Favager

"Faiseur de troubles incurable. Explorateur. Étudiant. Spécialiste professionnel de l'alcool. Geek d'Internet."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *