Les services secrets français avertis des risques à Paris

Les services secrets français avaient prévenu les autorités des risques à deux jours de la finale de la Ligue des champions. Ils ont mis en garde contre « 50 000 fans anglais » sans billets ou avec « mal ».

Un communiqué du 25 mai du Département national anti-hooliganisme (DNLH), co-rédigé avec les services de renseignement, indique qu' »environ 50.000 supporters anglais présents dans la capitale française n’auront pas de billets ».

« Certains d’entre eux seront en possession de faux billets et tenteront de les utiliser pour accéder au stade », indique le document diffusé entre les services de police.

« D’autres essaieront d’entrer dans le site sportif par tromperie, par exemple en utilisant le personnel de l’UEFA, le personnel médical, etc. », ajoute la note.

A lire aussi : Polémique sur l’échec organisationnel à Paris

Le document n’encode pas le nombre de fans avec de faux billets. C’était le principal argument utilisé par les autorités françaises pour justifier le chaos autour du Stade de France samedi soir.

Sous le feu des projecteurs des actions policières et des problèmes d’organisation, la France, par la voix de son ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, a pointé du doigt une « fraude massive » avec de « fausses entrées » et estimé le nombre de supporters anglais sans billets valables à « 30.000 à 40.000 ». .

Au total, 22 000 billets officiels ont été attribués aux supporters des deux clubs finalistes, le Real Madrid et Liverpool.

avertissement clair

Les rédacteurs de la note ont également averti que « plusieurs centaines de supporters anglais tenteront d’entrer dans le stade en entrant de force dans les tourniquets » et ont donc appelé à « une plus grande vigilance ».

« Si cette rencontre ne présente pas de risque particulier en termes de supporters violents, des problèmes d’ordre public sont à craindre du fait de l’arrivée très importante de supporters venus de toute l’Europe », indique le communiqué.

AFP

Elite Boss

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.