« Les week-ends normaux… »

Fernando Alonso a terminé le GP de France plus que satisfait. L’Asturien a ajouté des points plus que juteux avec la sixième place du Paul Ricard lors de la course « à domicile » d’Alpine et admet que c’était le cas « le plus » que pouvaient-ils faire

« Un m très heureux. C’était encore une fois le mieux que nous pouvions faire », a-t-il déclaré aux micros de ‘DAZN’ après l’essai sur le sol français.

Alonso, double champion du monde de F1, est allé plus loin dans la définition des performances de sa voiture : « Au final, nous avons confortablement sixième ».

Et il laisse une phrase qui nous fait réfléchir à ce qui s’est passé lors de cette Coupe du monde : « J’aimerais que nous ayons de nombreux week-ends normaux. Nous aurions fini cinquième ou sixième à chaque course. »

Dans cet esprit, il a défini en un mot ce qu’était sa sortie au Paul Ricard, dépassant Lando Norris et George Russell : « C’était fantastique ».

McLaren n’était pas un rival pour lui et Alonso se distingue pour cela : « En nous graduant une demi-seconde, mais pendant la course, il semblait que nous pouvions le suivre. Je suis heureux ».

« Nous avons ce combat à la Coupe du monde avec eux. Ils étaient favoris et nous voulions être devant Phrase d’Alonso.

Fernando, avec ses points en France, ajoute son septième course consécutive parmi les dix premiers.

Malgier Favager

"Faiseur de troubles incurable. Explorateur. Étudiant. Spécialiste professionnel de l'alcool. Geek d'Internet."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.