L’Ukraine affirme que ses troupes contrôlent la moitié de Severodonetsk

L’Ukraine a indiqué que son armée contrôle la moitié de Severodonetsk dans l’est de l’Ukraine, bien qu’elle s’attende à une contre-attaque de Moscou. Ce jour-là, de fortes explosions sont à nouveau apparues à Kyiv, comme l’a rapporté le maire Vitaly Klitschko. De Russie, ils assurent avoir détruit des transports lourds et des chars d’Europe. D’autre part, le président Vladimir Poutine a averti que s’ils recevaient des missiles à longue portée de l’Occident, ils répondraient par une agression vers de nouveaux points en Ukraine.

Au 102e jour de la guerre, des bombardements ont de nouveau été enregistrés à Kyiv après que la capitale ukrainienne ait été éloignée des principales sources de conflit pendant des semaines. Selon le maire Vitali Klitschko, les attaques ont touché des bâtiments ferroviaires.

Moscou a rapporté avoir heurté des véhicules militaires et des chars d’Europe vers l’Ukraine. Cependant, le président Poutine a menacé d’intensifier les attaques et de cibler de nouvelles cibles si les pays occidentaux fournissaient des missiles à longue portée aux forces ukrainiennes.

Voici les principales nouvelles de la guerre en Ukraine ce dimanche 5 juin :

  • 16:50 (BOG) L’Ukraine affirme que ses forces armées contrôlent la moitié de Severodonetsk

Le gouverneur régional de Lougansk, Sergiy Gaiday, a déclaré dans une interview publiée sur ses réseaux sociaux que « la moitié de la ville » est contrôlée par les forces armées de Kyiv.

Ce dimanche, cependant, Gaiday a souligné que Moscou vise le contrôle de la ville d’ici vendredi, ainsi qu’une grande artère reliant deux autres villes voisines : Lysychansk et Bakhmut.

« Nous espérons que dans un proche avenir, chaque réserve à laquelle ils ont accès maintenant, chaque réserve, chaque personnel dont ils disposent, commencera à faire ces deux tâches », a déclaré Gaiday. « Au cours des cinq prochains jours, il y aura une forte augmentation du nombre de tirs d’artillerie lourde », a-t-il ajouté.

Severodonetsk est la plus grande ville ukrainienne de la région de Lougansk dans le Donbass. Les forces russes ont progressivement avancé ces dernières semaines après s’être retirées ou chassées d’autres zones.

  • 12h33 (BOG) L’Espagne livrera des unités militaires à l’Ukraine

Le pays méditerranéen fournira des missiles anti-aériens et des véhicules de combat Leopard pour renforcer le soutien du gouvernement de Pedro Sánchez à l’Ukraine, ont indiqué des sources gouvernementales, citées aujourd’hui par le journal El País.

De plus, ils formeront l’armée ukrainienne spécifiquement à la manipulation des chars. Ces exercices auraient lieu en Lettonie, où 500 soldats espagnols restent à la suite de l’opération de présence avancée renforcée de l’OTAN. Il n’est pas exclu qu’ils aient une deuxième préparation en Espagne.

  • 12.21 (BOG) L’opérateur énergétique ukrainien a déclaré qu’un missile russe avait volé « à une basse altitude critique ».

L’opérateur national de la centrale nucléaire en Ukraine a averti qu’un missile de croisière russe avait manqué de peu les installations de la grande centrale électrique dimanche matin.

« Il est probable que ce soit le missile qui a été tiré vers Kyiv », a déclaré le plan nucléaire du sud de l’Ukraine, le deuxième du pays, sur son compte Telegram.

  • 8.31 (BOG) La chancelière autrichienne demande les « recettes provisoires » de l’Ukraine à l’Union européenne

Karl Nehammer a exprimé ce dimanche la nécessité d’un juste milieu entre la coopération et l’adhésion pleine et entière au club commun de l’Ukraine et de la Moldavie qui leur permettrait d’avoir des normes européennes.

« Nous sommes unis par le même objectif, nous voulons tous une Ukraine forte, indépendante et économiquement prospère », a déclaré le diplomate dans un communiqué. Cependant, il a qualifié l’adhésion rapide de ces nations « d’irréaliste » et a appelé à un écart.

« Nous devons créer un espace préparatoire qui permettra de renforcer pas à pas la coopération avec l’UE et de mieux s’adapter aux normes européennes », a-t-il déclaré.

« Actuellement, l’Ukraine se bat pour sa survie politique et territoriale. Tous nos efforts visent principalement à mettre fin à la guerre d’agression russe », a-t-il ajouté.

  • 7.40 (BOG) La France se tourne vers les EAU pour remplacer le pétrole russe

Afin de désamorcer la crise d’approvisionnement qui a éclaté en Europe après le veto de Moscou sur le pétrole brut, les Français se tournent vers le pays asiatique pour une alternative au remplacement des importations russes.

Le ministre français de l’Economie, Bruno Le Maire, a déclaré qu’ils examinaient de possibles « substituts au gaz et au diesel russes ». « Les Émirats arabes unis peuvent être une solution, au moins temporairement », a déclaré le responsable à Europe 1.

  • 6.37 (BOG) Poutine a menacé l’Ukraine si elle recevait des missiles à longue portée

Le président russe a déclaré que si l’Occident fournit des missiles à longue portée à Kyiv, les forces armées atteindront de nouveaux objectifs. « Nous tirerons les conclusions appropriées et utiliserons nos armes pour attaquer les cibles que nous n’avons pas encore atteintes », a-t-il déclaré dans une interview à la chaîne publique First Channel.

Cet avertissement intervient après que la Maison Blanche a officiellement annoncé une nouvelle aide militaire de 700 millions de dollars, qui comprend plusieurs lanceurs de missiles HIMARS d’une portée de 70 kilomètres.

Puis Poutine a fait valoir que les ventes d’armes américaines n’équilibreraient pas les forces terrestres entre la Russie et l’Ukraine et que cela ne visait qu’à prolonger le conflit armé aussi longtemps que possible.

  • 6.09 (BOG) De puissantes explosions à Kyiv

Le maire Vitali Klitshko a rapporté que ce dimanche, il y avait de nouveau des attaques dans la capitale ukrainienne et ses environs, précisément dans les districts de Danrnyza et Dnipro. Ils n’ont laissé aucun mort mais un civil blessé qui a dû être transporté à l’hôpital.

Bien qu’il y ait également eu des explosions dans la ville de Brovary à la périphérie de Kyiv, l’étendue des dégâts n’est pas claire.

Ce fut le coup le plus dur que Kyiv ait subi depuis des semaines après que la résistance locale a chassé l’armée russe et que l’attention s’est tournée vers le sud et la région du Donbass.


Du côté russe, il a été signalé que les attaques visaient à détruire des missiles à longue portée et de précision, des chars et d’autres véhicules blindés de pays européens.

« Des missiles à longue portée de haute précision des forces aérospatiales russes ont détruit des chars T-72 et d’autres véhicules blindés situés dans les bâtiments d’une entreprise de réparation automobile », a déclaré le ministère russe de la Défense.

  • 5.45 (BOG) Les Russes continuent de perdre des positions à Severodonetsk

La retraite militaire de Moscou s’approfondit, selon le gouverneur régional Sergiy Haidai. « Les Russes contrôlaient environ 70% de la ville, mais au cours des deux derniers jours, ils ont été repoussés », a-t-il déclaré.

Par le biais de son compte Telegram, le responsable a expliqué qu’actuellement « la ville est divisée en deux ». Vendredi dernier, la prise de Severodonetsk semblait imminente, mais au cours des dernières heures, la résistance a réussi à faire avancer ses positions.

Avec EFE, Reuters et AFP

Elite Boss

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.