Macron invite à continuer de soutenir l’Ukraine pour qu’elle puisse « résister et gagner ».

Écrit en MONDE la

Le chancelier fédéral d’Allemagne Olaf Scholz, le Premier ministre italien, Mario Draghiet le président de la France, Emmanuel Macronparcouru les rues de la ville ukrainienne irpinprises pendant des semaines au cours de la Forces armées russes et que « c’est à la fois une ville dévastée et héroïque », comme l’a dit le président français.

Les trois dirigeants ont visité la zone accompagnés d’un conseiller présidentiel Ukraine, Volodymyr Zelenskyau début d’un agenda politique pour réaffirmer leur soutien aux autorités et au peuple ukrainiens face à l’invasion ordonnée par le président Russie, Vladimir Poutinele 24 février.

L’Ukraine a arrêté l’armée russe

« Ici, les Ukrainiens ont arrêté l’approche de l’armée russe Kyiv», a souligné Macron, qui a vu « les traces de la barbarie » dans la perspective à la première personne.

Le président français l’a souligné irpin – où près de 300 corps de civils ont été retrouvés après le retrait de la Russie – et d’autres zones proches de la capitale ont été le théâtre de crimes de guerre, selon la télévision publique.

Le chancelier Olaf Scholz accueille Wolodomir Zelenski / Photo : EFE

macrone appelé à continuer à soutenir l’Ukraine pour qu’elle puisse « résister et gagner », pour laquelle il s’est « clairement » rangé du côté d’un pays qui cherche désormais à renforcer ses liens avec les États-Unis Union européenne. Tant le président français que les chefs d’État et de gouvernement allemand et italien prévoient de transmettre ce message à la Zelenski personnellement.

Les sanctions américaines sont « les pires depuis la guerre froide » selon la Russie

Le porte-parole du Kremlin Dimitri Peskovassuré ce jeudi que les sanctions imposées par l’administration présidentielle américaine Joe Bidencontre la Russie après l’invasion de l’Ukraine « sont les pires depuis la guerre froide ».

« En effet. Premièrement, des restrictions aussi sévères n’ont pas été imposées même pendant la guerre froide », a-t-il ajouté, avant de souligner que le pays faisait face à une « guerre économique à grande échelle ».

À cette fin, il a affirmé que le pays était « économiquement étranglé et isolé » au niveau international, notant que Biden avait « unilatéralement » imposé des sanctions.

Le même jeudi, le procureur général du pays, Igor Krasnov, a accusé l’Occident de détruire « les normes » du droit international et les « valeurs universelles » et a accusé les pays occidentaux de « promouvoir quotidiennement une politique flagrante de doubles standards et d’accusations sans fondement contre la Russie ». . .

Ce guerre en ukraine a 113 jours et avec le temps, il semble que ce sera une guerre d’usure, eh bien Russie continuent d’avancer sur le territoire ukrainien, malgré les déclarations des autorités Volodomir Zelensky.

Elite Boss

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.