« Maintenant, un arrêt dure 28 secondes… »

Ce Les pilotes ne sont pas contents du tout avec le changements Qu’est-ce que c’est FIA fait dans le GP de France. Et ils ont raison des particularités de la voie des stands de Paul Ricard Limitation de vitesse décalée à la sortie de la mine.

Au cours des saisons précédentes, cette limite était ça s’est terminé peu de temps après la dernière boîte, bien qu’en réalité la voie des stands s’étende à un autre bâtiment avec des garages, mais ceux-ci ne sont pas utilisés. Maintenant, ils doivent attendre d’avoir passé ce deuxième bloc avant de pouvoir retirer le limiteur de vitesse.

Selon la FIA, cette décision pour des raisons de sécurité car il pense que si un conducteur perd le contrôle de sa voiture en retirant le limiteur, il pourrait mettre en danger les employés c’est dans ce domaine.

Cela implique que les temps d’arrêt des courses ont augmenté, donc maintenant le arrêt au stand ils seront de certains 28 secondes. Ce nombre complique les choses pour les équipes qui doivent changer de stratégie, car tout calcul effectué avant jeudi n’est plus valable.

Le GP de France, un arrêt au stand

De cette façon une course qui devrait être deux arrêts pour sa grande dégradation, ça se complique car cela reviendrait à perdre près d’une minute. Pour toutes ces raisons, de nombreux chauffeurs ont déjà indiqué leur intention de s’y rendre. un arrêt.

« En théorie, la longueur de la voie des stands est de 27 ou 28 secondes, donc théoriquement un est toujours mieuxmais avec ça chaleur Il y aura conduire très lentement. Il arrive un moment où vous ne savez pas s’il est préférable de tirer et d’en faire deux et vous ne le savez pas avant le tour 15 ou 20, alors nous en trouverons tous un et il y aura différentes stratégies. « , a-t-il déclaré. . Alonso pour « Dazn ».

« Il y a beaucoup de points d’interrogation, la FIA a prolongé la voie des stands et maintenant vous perdez 27 secondes. ne facilite pas la stratégiesi vous faites deux arrêts, vous passez deux minutes dans la voie des stands, ce qui n’est pas efficace en course », a-t-il également souligné Russel.

Plus de hits adaptés à la FIA

Et le n’est pas le seul « mais » que les pilotes le voient dans cette mesure. Lorsque la limite de 60 km/h atteindra la fin de la voie des stands, il y en aura beaucoup plus difficile boîte défendre la position lors de la sortie à une vitesse beaucoup plus faible que le pilote qui est déjà sur la piste.

Cependant, la FIA a le pouvoir de modifier les règles sans la satisfaction des équipes s’il y a une raison de sécurité de le faire.

Malgier Favager

"Faiseur de troubles incurable. Explorateur. Étudiant. Spécialiste professionnel de l'alcool. Geek d'Internet."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.