Marches et grèves en France contre la réforme des retraites et l’inflation

Le président de la CGT, Philippe Martinez, a prévenu que les gens « ne veulent plus travailler » / Photo : AFP.

Des villes à travers la France ont été le théâtre de concentrations, de perturbations des transports, des écoles et d’autres services publics ce jeudi dans le cadre d’une journée de protestations contre une réforme des retraites impopulaire et des retards de salaire dans un contexte d’inflation.

La Confédération générale du travail (CGT), la Fédération syndicale unitaire (FSU) et les syndicats Solidaires ont réclamé la mesure coercitive et mis en garde le gouvernement Les gens « ne veulent plus travailler »selon les mots du leader de la CGT Philippe Martinez, faisant allusion à la réforme que le gouvernement du président Emmanuel Macron avait reportée de plusieurs semaines à la recherche d’un accord.

Selon les organisateurs environ 40 000 personnes ont participé à une marche à Parisbien que les manifestations aient également atteint d’autres points tels que Marseille, Nantes et 200 autres villes, a rapporté l’agence de presse AFP.

La mobilisation massive nécessite aussi Des augmentations de salaire pour lutter contre l’inflation sans précédent, qui a été enregistré en août (5,9 % sur un an), ainsi que la fixation de l’âge de la retraite à 60 ans au lieu de 62 comme actuellement édicté par la loi, et encore moins 65 comme Macron l’avait déjà annoncé dans son plan de campagne pour les élections d’avril.

Les travailleurs de la compagnie ferroviaire publique SNCF ont rejeté une proposition salariale du conseil d’administration et bien que la grève ait affecté les services locaux, elle ne s’est pas produite sur les services à grande vitesse ou internationaux.

Les syndicats, qui ont paralysé les transports français avec leur appel à la grève en 2020, se sont déjà prononcés contre la réforme, tout comme l’opposition de gauche, qui a dénoncé la manière dont Macron veut la pousser.

Le porte-parole de l’exécutif Olivier Véran a défendu la réforme des retraites, qu’il a qualifiée de projet « difficile » et « courageux », prévenant qu' »elle sera mise en place l’été prochain ».a rapporté la chaîne BFMTV.

Véran a rappelé que « relever l’âge de la retraite à 65 ans » était le principal « objectif ».

« D’ici 2031, nous voulons prendre notre retraite à 65 ans », a-t-il souligné, précisant que le gouvernement tiendra sa promesse de fixer un plafond minimum de retraite à 1.100 euros.

« Si nous ne réformons pas les retraites, nous ne pouvons pas augmenter les dépenses publiques d’éducation et de santé », Il a noté, ajoutant que l’avertissement de Macron concernant une éventuelle dissolution du parlement sur le possible veto de la mesure n’était « pas une menace mais une promesse aux Français ».

La Première ministre Elisabeth Borne a annoncé que le gouvernement ouvrirait un nouveau cycle de dialogue avec les forces politiques et sociales afin de faire voter la loi impopulaire « avant l’hiver ».

Leur objectif est la mise en place progressive de la réforme de mi-2023 à 2031, lorsque l’âge de la retraite est déjà de 65 ans.

« Nous ne voulons pas négocier pour repousser l’âge de la retraite », a prévenu Martinez, qui a remis en cause la main tendue de l’exécutif. « Quand il s’agit de nous dire que c’est ce que nous voulons et de faire ce que nous disons maintenant, nous n’allons pas rester longtemps à table », a-t-il ajouté.

Le ministre du Travail Olivier Dussopt a même prévenu que si une motion de censure était votée, le président était prêt à dissoudre l’Assemblée nationale (chambre basse), où il ne détient plus la majorité absolue depuis juin, afin de stopper la réforme.

« Si toute l’opposition s’unit pour accepter une motion de censure et renverser le gouvernement, Macron laissera aux Français le soin de décider quelle nouvelle majorité ils veulent », a déclaré Dussopt à la chaîne d’information privée LCI.

Manon Rousseau

"Drogué passionné de bacon. Fier ninja de la culture pop. Analyste d'une humilité exaspérante. Passionné de télévision. Fan de voyages depuis toujours."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *