Mélenchon considère l’audio de Ferreras, qui avoue avoir donné un message « dégoûtant » sur Pablo Iglesias, un « scandale ».

leader de la gauche française Jean Luc Mélenchon a qualifié ce dimanche de « scandale » lorsque les audios ont été dévoilés Chronique gratuite dans lequel Anthony García Ferreras parler à José Manuel Villarejo et lui dit qu’en dépit de l’examen des informations « grossières » publiées par Edouard Indarépétait-elle dans La Sexta.

« Scandale en Espagne: Le journaliste d’une importante émission télévisée a fabriqué des révélations diffamatoires sur Podemos et Pablo Iglesias en lien avec le ministère de l’Intérieur », a déclaré Mélenchon sur Twitter.

Le président de La Francia Insumisa (LFI) évoque ainsi les informations liées à une fausse facture Églises pauliniennes publié dans un paradis fiscal par d’accord journal et que l’animateur d’Al Rojo Vivo, tout en n’y croyant pas, a choisi de le raconter sur sa chaîne.

Par ailleurs, le leader de la gauche française a lié cette affaire à un autre scandale médiatique qui a éclaté en France le mois dernier sur la base de fausses informations contre deux députés de sa formation, le couple Alexis Corbière et Raquel Garrido, cette dernière d’origine chilienne.

« Le coup monté contre Garrido et Corbière semble être une méthode qui s’étire »souligne Mélenchon. Tous deux ont fait l’objet d’informations avec de fausses preuves peu après les élections générales des 12 et 19 juin.

Un article du restaurateur Le point a assuré que le couple avait embauché une migrante sans papiers pour faire des travaux ménagers, mal payés et sans heures, une affaire qui s’est soldée par un redressement par les médias, qui ont également présenté des excuses, et un procès en diffamation par les deux députés.

L’enquête tente d’élucider l’origine des fausses allégations, notamment si le journaliste des médias aurait été intoxiqué par un ancien policier lui-même apparenté au député conservateur, rival de Corbière, et tentait de conserver son siège.

« Le problème existe et ne pas le régler, c’est accepter de truquer les votes »a déclaré Garrido sur Twitter ce dimanche en réponse au message de Mélenchon.

Malgier Favager

"Faiseur de troubles incurable. Explorateur. Étudiant. Spécialiste professionnel de l'alcool. Geek d'Internet."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *