Nairo Quintana : deux étapes clés du Path Restoration Tour – Cyclisme – Sport

Nairo Quintana a perdu deux places au classement du Tour de France, après l’étape 10 mais ce mercredi et jeudi il a une bonne occasion de récupérer et de revenir.

Avec sa santé assurée pour le moment, le Boyacense a ce qu’il faut pour revenir dans le top 10 de la course.

(Tour de France 2022 : classement après étape 10 de la course)
(Piqué reviendrait chez Shakira : ils révèlent un prétendu accord de séparation)

Le bon patron du tour fait réfléchir ses concurrents. Comment résilier votre domaine, qui ose essayer ?

Entrée dans l’Almwoche, avec les étapes clés du Granon et de l’Alpe D’Huezil est clair que la stratégie d’équipe pourrait être le secret pour renverser l’empereur slovène.

Jumbo de Vingeard et Roglic et Ineos de Thomas et Yates, Ce sont eux qui sont chargés de planifier l’embuscade.

Tous contre Pogacar

Pour sa part l’Espagnol Enric Mas, 33 secondes après la troisième étape, sortiScansó convainc que tout est possible, animé et avec la recette pour « isoler et attaquer Pogacar de loin ».

Selon les Baléares, ce plan doit être réalisé par Jumbo et Ineos, que pour cela ils ont dans leurs rangs des poids lourds du général. Et dans ces eaux agitées « essayez d’attraper quelque chose d’intéressant ». Pogacar a clairement indiqué dans les 9 premières étapes qu’il était numéro 1 et qu’il se dirigeait régulièrement vers la troisième tournée consécutive.

Le coureur de 23 ans de Komenda flottait parmi les favoris du contre-la-montre de Copenhague sur les pavés de Roubaixn la montagne de La Planche des Belles Filles et claquait des secondes à chaque fois qu’il le pouvait. Son domaine lui a offert 2 victoires d’étape.

Le général ne reflète pas les dommages irréparables. La domination de Pogacar lui fait gagner 39 secondes sur le Danois Jonas Vingaard (Jumbo) et 1,17 minute au vainqueur du British Tour 2018, Geraint Thomas (Ineos).

Les options espagnoles passent par Enric Mas, Installé en neuvième position, à 1,50s de Pogacar et à 33s du podium.

« Il y a deux étapes difficiles dans les Alpes avec El Granon et L’Alpe D’Huez, et puis dans les Pyrénées nous aurons Peyragudes et Hautacam. Il y aura quatre étapes clés où je chercherai le podium. Cependant, il peut aussi y avoir des étapes délicates », a commenté Mas.

retour annoncé. « Si vous n’attaquez pas, restez où vous êtes » reflète le leader de Movistar, qui a encore devant lui d’importants rivaux tels que Pidcock, Bardet, Gaudu et Adam Yates. Et juste derrière se trouve Nairo Quintana, tandis que Roglic a 2,52 de retard sur les dix premiers.

Hors orbite étaient des coureurs comme Rigoberto Urán, Daniel Felipe Martínez ou Vlasov, déjà sans options.

« La tournée commence maintenant », lâche Nairo Quintana avec enthousiasme, une idée partagée par des grimpeurs et des équipes prévoyant déjà d’attaquer Pogacar, avec pour formule de le laisser bientôt sans équipe et d’attaquer de loin. « Il faut une étape folle », précise Enric Mas.

Nairo, si tu as les jambes, tu devrais passer au général, ces deux étapes sont idéales pour lui, mais il doit courir avec intelligence.

Il ne peut pas attaquer le local, il y a des coureurs qui lui sont supérieurs et des efforts supplémentaires peuvent être payants plus tard.

La tournée est au milieu de la deuxième semaine et Vous ne pouvez pas brûler toutes vos cartouches, car il y a encore beaucoup de courses devant nous.

L’idéal est de garder le rythme qu’il est avec les meilleurs, qu’il passe jusqu’à eux et qu’il n’éclate pas, laissez les autres rester dans une course à élimination comme celle-ci.

Granon et l’Alpe d’Huez

Avec ces approches, la tournée entre en territoire comanche. Les Alpes donneront du jeu, avec des scénarios mythiques indispensables au spectacle.

Mercredi, le premier rendez-vous étoilé avec la onzième étape entre les deux Albertville et le sommet du Col du Granon Serre Chevalier, 152 km. Essai pour les favoris sur une journée qui demande de la concentration.

Quatre ports : un de deuxième catégorie, un de première et deux spéciaux. En entrée, les Lacets de Montvernier (3,4 km à 8,3 %), puis le Col du Télégraphe (1a ; 11,9 km à 7,1, avec le sommet à 1 566 mètres).

Prochain le mythique Col du Galibier (Spécial ; 17,7 km à 6,9 %, avec un plafond à 2 642 mètres).

Comme si cela ne suffisait pas, le but sera dans le Col du Granon Serre Chevalier (Spécial ; 11,3 km à 9,2 %, à 2 413 mètres d’altitude). Sans aucun doute, un jour propice pour « déplacer l’arbre ».

Tour de France

Etape Mercredi, Albertville – Col du Granon, 151 km.

Photo:

Archives / MÉTÉO

Le jeudi, l’Alpe d’Huez est ajoutée pour le 14 juillet, fête nationale française.

Après avoir frappé la veille, le peloton doit affronter une autre journée de haute montagne, avec un parcours qui comprend trois ascensions de catégorie spéciale, avec la ligne d’arrivée en hauteur à l’Alpe d’Huez après les célèbres 21 virages encombrés.

Encore devant le train Col du Galiber (Spéciale ; 23 km à 5,1 % ; 2 642 m), à 32 km du départ.

Plus tard, après la descente vient ele col de la Croix de Fer (Spéciale ; 29 km à 5,2 %, à 2 000 mètres d’altitude. En fin de journée, l’ascension vers la charismatique Alpe d’Huez (Spéciale ; 13,8 km à 8,1 %), au sommet de laquelle se dressent les premières conclusions claires dessiné.

Tour de France

Etape jeudi, Briançon – Alpe d’Huez, 165 km.

Photo:

Archives / MÉTÉO

La visite mène aux Alpes. Les doutes se dissiperont lorsque le virus le permettra et que les protagonistes seront capables de gérer avec succès leurs illusions respectives. Tous contre Pogacar pour l’instant.

(Nairo Quintana s’en prend aux fans : « Ils nous crucifient »)
(Luis Diaz : découvrez ses « éclairs magiques » à Liverpool contre Manchester United)

EPE

Malgier Favager

"Faiseur de troubles incurable. Explorateur. Étudiant. Spécialiste professionnel de l'alcool. Geek d'Internet."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.