Près de 60 % des exportations agroalimentaires andalouses sont destinées à cinq des principaux marchés européens

Les cinq marchés potentiels les plus importants pour les produits espagnols de l’Union européenne sont ceux qui, selon les dernières données connues, représentent la valeur des ventes la plus élevée des exportations agroalimentaires andalouses (près de 60 %), sur la base des cinq premiers mois de 2021. Les pays sont, dans cet ordre, l’Allemagne, la France, l’Italie, le Royaume-Uni et les Pays-Bas.

La ministre de l’Agriculture, de l’Eau et du Développement rural, Carmen Crespo, a souligné « l’acceptation des produits andalous sur les marchés les plus exigeants », en témoigne le fait qu’ils ont tous augmenté les revenus de la vente de notre région 4.129 millions d’euros de la 6,987 millions d’euros totalisés par nos exportations agroalimentaires durant ce quinquennat. Crespo a insisté sur le fait que ces dates « sont également historiques dans tous les cas ».

La vente de produits alimentaires andalous à l’étranger a dépassé 17,5 % du volume d’affaires de la même période en 2020, bien qu’il faille tenir compte de l’impact de la hausse des prix sur ces augmentations importantes. Cependant, Crespo a rappelé qu’au cours des trois dernières années, la tendance « a toujours été à la hausse, ce qui coïncide avec la reconnaissance des produits andalous pour leur goût, leur qualité et leur durabilité ».

Le classement de ces exportations continue d’être mené par l’Allemagne, qui a acheté des produits andalous pour 1 353 millions d’euros au cours de la période de référence, soit une augmentation de 15,4 % par rapport à l’année précédente. La France suit avec 885 millions d’euros de chiffre d’affaires et une augmentation de 17,3% et l’Italie avec 703 millions d’euros, augmentant la valeur commerciale des producteurs andalous de 25%.

Le Royaume-Uni mérite une mention spéciale à la suite du Brexit. Ce pays se classe au quatrième rang (615 millions d’euros) parmi les principales destinations des produits agroalimentaires andalous, avec une légère augmentation de 3,6 % en valeur des ventes, mais avec une performance mitigée en raison de la baisse des exportations de fraises et de fruits rouges et de la hausse dans les produits horticoles comme les concombres, les poivrons et les tomates.

Avec un chiffre d’affaires de 572 millions d’euros, les Pays-Bas complètent le classement des cinq plus importants pays destinataires d’aliments produits ou fabriqués en Andalousie. Après ces cinq pays, la situation des États-Unis se démarque, occupant la septième place avec un chiffre d’affaires de 418 millions d’euros et une augmentation significative en valeur de 27,2% par rapport à la période de janvier à mai 2020.

L’huile d’olive extra vierge, les fraises, les poivrons, les tomates et les concombres sont, dans cet ordre, les produits les plus recherchés sur les marchés étrangers, où les aliments produits en Andalousie jouissent d’une excellente réputation grâce à leur qualité et leur durabilité, synonymes de goût et de santé. .

Zacharie Morel

"Fanatique invétéré des réseaux sociaux. Sujet à des crises d'apathie. Créateur. Penseur. Gourou du web dévoué. Passionné de culture pop. Résolveur de problèmes."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.