Qatar 2022 : l’Australie aborde la Coupe du monde à l’agonie | Vidéo

Il y a de la joie à Sydney; Tristesse à Lima…

L’équipe nationale du Pérou a été laissé de côté Coupe du monde au Qatar 2022, après avoir perdu 5-4 contre Australie, lors d’une séance de tirs au but, après l’égalisation sans but en temps réglementaire et prolongé, match correspondant aux éliminatoires intercontinentales disputées ce lundi Stade Ahmad bin Ali à Al Rayyan, Doha.

Le gardien a brillé au moment décisif Andrew Redmayne, qui a pris sa place Matthieu David Ryan aux tirs au but et a sauvé le tir Alex Valera, déjà en mort subite, après le succès de Awer Boul Mabil. L’histoire s’y est faite.

Les Socceroos a ouvert la séance de tirs au but avec la décision de Martin BoyleTir contré par le gardien Pedro Gallesemais ils ont recomposé le chemin avec les réalisations Aaron Frank Mooy, Craig Alexander Goodwin, Ajdin Hrustic, Jamie Maclaren et Awer Bul Mabil.

Alors que, la rousse mieux commencé avec les succès de Gianluca Lapadula et Alexander Martin Callens ; tandis que, Luis Jan Piers Advincula n’a pas touché le poteau. plus tardRenato Fabrizio Tapia et Edison Michael Flores a donné de l’espoir aux Sud-Américains jusqu’à ce Alex Valéraqui a été forcé de procéder à son exécution pour rester en vie a rendu son coup Redmayne.

L’entraîneur argentin a condamné le duel de regroupement Ricardo Garecaexpliqué:

Juste des mots de remerciements aux supporters, une foule est venue, on ne pouvait pas leur donner la joie de se qualifier pour la Coupe du Monde, tellement blessé.

Avec la perte que Le rêve du Pérou d’atteindre sa deuxième Coupe du monde consécutive a été anéanti, après son retour dans l’événement phare de Russie 2018 qui s’est terminé 36 ans d’absence.

Australiequi a qualifié sa sixième Championnat du monde de son histoire et cinquième de suite depuis le début de la compétition Allemagne 2006, intégrera la Groupe D avec la France, le Danemark et la Tunisie.

L’attaquant australien Michel Duc commenté.

C’était intense, je n’avais jamais été dans une telle situation auparavant. Il faut rendre hommage à tout le monde, ils ne nous ont pas pris en compte, on nous a brisé le cœur, je suis sans voix, fier de mes coéquipiers. C’est pour l’Australie.

Le Pérou s’est mis d’accord sur les éliminatoires avec l’Australie lors d’un séjour dans cinquième place aux éliminatoires d’Amérique du Sud (Conmebol)dans lequel Brésil, Argentine, Équateur et Uruguayet ils ont obtenu leur classement directement.

Dans le match, qui s’est joué au stade Al-Rayyan au Qatar, Le Pérou a tenté d’imposer son jeu de contrôle de balle signature, tandis que L’Australie a proposé un jeu plus ordonné et physiqueavec des moments de haute pression sur le départ rival.

Après un en sécurité pour la première fois au-dessus des portes, Le Pérou a joué plus directement dans le complément et avait défendu les approches de la porte contre Matthieu Ryan.

Australie Il a eu ses meilleures chances de marquer avec des tirs Aziz Behich et Ajdin Hrustic qu’ils ont demandé à la porte Pedro Gallese.

en heures supplémentaires, L’équipe péruvienne a retrouvé la domination et créé plusieurs opportunités mais il n’avait pas pour but de casser le zéro.

La chance la plus claire du jeu Cela s’est terminé à la minute 107 avec une tête Fleurs Edison qui a donné ça pied de poteau gauche et ça a dérapé.

Le Pérou représentait la Confédération sud-américaine, tandis que L’Australie a atteint les barrages pour le match asiatique.

dossier
Repêchage intercontinental
Australie 0-0 Pérou (penalties, 4-5)
Stade: Stade Al-Rayyan
Siège : Doha, Qatar
Arbitre : Slavko Vincic (Slovénie)
Punir
Australie : Martin Boyle (tâtonné, sauvé), Aaron Frank Mooy, Craig Alexander Goodwin, Ajdin Hrustic, Jamie Maclaren, Awer Bul Mabil.
Pérou : Gianluca Lapadula, Alexander Martín Callens, Luis Jan Piers Advíncula (miss, post), Renato Fabrizio Tapia, Edison Michael Flores, Alex Valera (miss, save).

files d’attente
Australie
Matt Ryan
(Andrew Redmayne, 120′)
Kye Rowles
Bailey Wright
Aaron Muoy
Aziz Behich
(Craig Goodwin, 120′)
Nathaniel Atkinson (Jaune, 12′)
(Fran Karacic, 90′)
Jackson Irvin
Ajdin Hrustic
Matthieu Leckie
(Jamie Maclaren, 87′)
Martin Boyle
Mitch Duc
(Aver Mabil, 69′)
FR: Graham Arnold

Pérou
Pedro Gallese
Alexandre Callens
Carlo Zambrano
Renato Tapia
Miguel Trauco
Luis Advincula
Christophe Gonzalez
Sergio Pena
(Peter Aquino, 80′)
grotte chrétienne
(Alex Valera, 116′)
André Carrillo
(Edison Flores, 65′) (Jaune, 102′)
Gianluca Lapadula
Directeur technique : Ricardo Gareca

(Avec des informations de Reuters)

Malgier Favager

"Faiseur de troubles incurable. Explorateur. Étudiant. Spécialiste professionnel de l'alcool. Geek d'Internet."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.