Rentrée scolaire en France, sans téléphone portable pour les élèves

Une loi interdit l’utilisation de tous les appareils connectés aux niveaux primaire et secondaire jusqu’à l’âge de 15 ans.

La rentrée en France après les vacances d’été a été marquée ce lundi Interdiction du téléphone portable à l’école obligatoireune mesure qui a déclenché un large débat social.

La nouvelle loi, votée fin juillet et qui répond à une Promesses de campagne du président Emmanuel Macroninterdit l’utilisation des appareils connectés (téléphones portables, tablettes, montres) dans les écoles élémentaires et les collèges, c’est-à-dire les 14-15 ans.

regarde aussi

Cette pratique a déjà été adoptée par de nombreux centres, mais est désormais inscrite dans la loi s’appliquer à toutes les entreprises.

Les lycées (jusqu’à 18 ans) ont la possibilité d’appliquer la mesure en tout ou en partie.




La loi répond à une promesse de campagne du président Emmanuel Macron. AFP

Ceci est souligné par les partisans de la mesure L’utilisation du téléphone portable affecte la capacité d’attention en classel’environnement scolaire et réduit l’activité physique dans les cours lorsqu’elle n’est pas utilisée pour exposer les mineurs à des contenus violents ou pornographiques.

C’est une loi « d’entrée dans le 21ème siècle » qui vous envoie « Message à la société française » mais aussi à l’étranger, avec « d’autres pays intéressés », a précisé le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer.

regarde aussi

Près de 9 jeunes sur 10 âgés de 12 à 17 ans (86 %) en France possèdent un téléphone mobile.

Les opposants à la mesure ont dénoncé une « opération de communication » et une « La loi des circonstances » qui « ne changera rien ». Ils soulignent également le manque de moyens pour son application, comme par exemple le gouvernement recommande de ranger les téléphones portables dans des casiers mais certaines écoles n’en disposent pas.

Près de 9 jeunes sur 10 âgés de 12 à 17 ans (86 %) en France possèdent un téléphone mobile.  David Fernández


Près de 9 jeunes sur 10 âgés de 12 à 17 ans (86 %) en France possèdent un téléphone mobile. David Fernández

La loi autorise le parallèle confiscation de l’appareilce que les enseignants n’avaient pas le droit de faire jusqu’à présent.

« C’est bon signe : à l’école tu apprends, t’es pas avec les téléphones», a déclaré à l’AFP Marie-Coline Madeleine, 41 ans. Votre fille, qui entre au secondaire cette année, gardera son cellulaire dans son sac à main.

regarde aussi

« C’est difficile avec les jeunes. On ne contrôle pas ce qu’ils voient (…) Ma fille sait déjà que les écrans ne peuvent être qu’à petites doses », a ajouté cette mère de famille.

C’est ce qu’affirment plusieurs élèves interrogés dans une école parisienne Ils laissent leurs appareils éteints pendant la journéemais qu’ils les garderont pour communiquer avec leurs parents à la fin de la leçon.

Plus de 12 millions d’étudiants Ils ont repris le chemin de l’école ce lundi en France.

La situation en Argentine

En Argentine, la situation est réglementée par chaque juridiction. En 2016, la province de Buenos Aires a abrogé la résolution 1728, qui restreignait l’utilisation des appareils mobiles et des appareils depuis 2006 dispositifs techniques pendant le temps scolaire. D’autres comtés n’ont pas de réglementation, bien qu’ils ne l’interdisent pas.

Les élèves utilisent leur téléphone portable en classe.


Les élèves utilisent leur téléphone portable en classe.

« Aujourd’hui, le téléphone portable est l’appareil que les enfants utilisent pour se connecter à Internet. C’est un outil utile tant qu’il est utilisé correctement », déclare Marcela Czarny, directrice de l’association civique Chicos.net, dans une interview avec Clarín.

Czarny soutient qu’il doit en être ainsi des directives claires dans les écoles, en accord avec les enseignants. « En tant que membre de littératie numérique Il faut apprendre aux enfants à éteindre leur téléphone. Il y a des moments où ils peuvent être ajoutés à l’apprentissage et des moments où ils ne le peuvent pas », dit-il. « Vous servez comme un l’ordinateurrechercher des informations et communiquer via les réseaux sociaux. À leur tour, il y a des applications pédagogiques précieuses : mathématiques, littérature ou géographie », ajoute le conférencier.

regarde aussi

Pour eux, la décision de la France est exagérée. « C’est vrai que le abuser de d’ordinateurs à l’école et il y a des enseignants qui se plaignent que leurs élèves ne sont pas concentrés en classe parce qu’ils utilisent Facebook en classe, par exemple. je pense que La solution est de ne pas sortir le téléphone de l’écolemais d’inclure la technologie avec certaines limites », résume Czarny.

Avec des informations de l’AFP

Malgier Favager

"Faiseur de troubles incurable. Explorateur. Étudiant. Spécialiste professionnel de l'alcool. Geek d'Internet."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.