Résumé de l’actualité de la guerre russe en Ukraine du jeudi 30 juin

La Russie affirme avoir le contrôle total de la raffinerie de pétrole de Lisichansk, mais l’Ukraine le minimise

Les bombardements russes de la ville orientale de Lisyhansk se sont poursuivis et les troupes russes « ont totalement pris le contrôle de la raffinerie », a déclaré Vitaliy Kiselev, vice-ministre de l’Intérieur de la République populaire de Lougansk (LPR) soutenue par la Russie, au média Zvezda.

« Aujourd’hui, nos troupes ont complètement repris la raffinerie, les travaux de nettoyage sont en cours. Nos divisions ont déjà pénétré presque au-delà de la raffinerie. Cela signifie que nous contrôlons une partie de la ville du côté de la raffinerie. De même, nous avons des unités qui sont entrées du côté est de la raffinerie, ont traversé la rivière Siverskyi Donets et se sont écrasées dans des immeubles résidentiels. Et nous avons exactement la même situation, encore mieux, après avoir pris Vovchoiarivka, nos unités se sont encore rapprochées. Et du côté de Toshkivka, nous nous sommes précipités dans les zones résidentielles. Presque toutes les parties contrôleront finalement 50% de Lysychansk », a déclaré Kiselev.

Pendant ce temps, l’Ukraine affirme que la Russie continue de mener des opérations d’assaut dans la zone de la raffinerie de pétrole de Lisychansk et « a partiellement réussi, en détenant les parties nord-ouest et sud-est de l’usine », selon une mise à jour jeudi soir des forces armées ukrainiennes.

« L’ennemi a mené des opérations offensives dans les zones de la partie nord-est de la raffinerie de Lysychansk, de la colonie de Topolivka et de la partie nord des colonies de Vovchoiarivka et de Maloriazantseve », indique le communiqué des forces armées ukrainiennes. « [Rusia] est en partie réussi. Il maintient le tronçon Topolivka – Lysychansk de l’autoroute sous contrôle des incendies. Incapables de résister au feu de notre artillerie, de nos roquettes et de nos unités aériennes, les occupants russes ont quitté Snake Island. Ainsi, la région d’Odessa a été complètement libérée. »

Serhiy Hayday, chef de l’administration militaire de la région de Lougansk, a déclaré jeudi soir que Lysychansk était une « situation extrêmement difficile ».

« Les bombardements venaient de différentes directions. Parce que l’armée russe s’approchait de Lisychansk de différentes directions. Comme toujours, ils ont déclaré qu’ils contrôlaient la moitié de la ville. Ce n’est pas vrai. Mais le feu est très fort. Ils tirent même exprès sur nos centres humanitaires. Il y a des blessés. Nous conseillons maintenant aux gens de rester dans les abris en tout temps. Une évacuation n’est pas possible. C’est extrêmement dangereux. Les routes d’accès sont minées avec des mines antichars. Les Russes sont à la périphérie. Il n’y a pas de combats de rue dans la ville », a déclaré Hayday.

Malgier Favager

"Faiseur de troubles incurable. Explorateur. Étudiant. Spécialiste professionnel de l'alcool. Geek d'Internet."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.