Rigoberto Urán a déclenché la folie déguisé en Viking

Ce dimanche, l’ensemble du peloton du Tour de France 2022 est arrivé dans la région du sud du Danemark pour entamer la troisième et dernière étape des compétitions en territoire étranger avant d’entrer officiellement dans son pays d’origine. Le parcours de 182 kilomètres entre Vejle et Sønderborg n’offre pas de grandes ascensions, mais il y a de nouvelles vagues de vent qui peuvent compliquer les choses comme samedi.

Rigoberto Urán, qui n’a pas eu de chance pendant deux étapes consécutives avec des chutes et du temps perdu à bord, espère que ce dimanche il aura la chance de pouvoir bien maintenir l’EF EasyPost en haut du lot principal. La priorité est d’éviter les accidents et de maintenir l’écart au classement général, ce qui permet encore de rêver d’un dénouement positif dans les trois semaines à venir.

Même si son départ n’a pas été le meilleur, le cycliste d’Antioquia n’a pas perdu la joie. Lors du pré-départ à Vejle, Rigo s’est présenté devant les médias avec un casque viking et un marteau dans le meilleur style des hommes puissants qui régnaient sur ces terres dans les temps anciens.

Profitant du fait que de nombreux fans ont assisté à la troisième étape portant cette tenue, le Colombien a décidé d’honorer la culture danoise, à laquelle le Tour fera ses adieux une fois qu’il atteindra Sønderborg dans l’après-midi de ce pays.

Le geste d’Urán a été bien accueilli par les fans locaux, qui l’ont applaudi en enfilant le casque à cornes et en brandissant le marteau en hommage à Thor, le célèbre super-héros des films Marvel.

Il ne suffisait pas à Rigo d’être déguisé en Viking dans la zone où est garé le bus de son équipe, alors il est sorti pour voir le départ avec un marteau à la main et a même rendu visite aux journalistes colombiens et internationaux avec le tout Vêtements pour lesquels il a déjà été baptisé comme le Viking colombien de la meute.

Sans aucun doute, l’homme d’Urrao est une personnalité parmi les 176 participants de ce Tour de France, qui sera vu sur et hors route comme joyeux, insouciant et qui présente toujours le spectacle que des milliers de fans attendent qui envahissent les rues pour voir défiler leurs idoles.

Malchance

La deuxième étape du Tour de France 2022 a connu une journée chaotique et très nerveuse avec un total de trois chutes dans les derniers kilomètres de la journée impliquant les Colombiens Daniel Felipe Martínez et Rigoberto Urán.

En fait, le Toro de Urrao est celui qui a subi le plus de conséquences ce jour-là, à en juger par ce qui a été dit SEMAINE en routeIl a été aspergé lors de deux chutes qui, sans compliquer généralement ses efforts, ont quelque peu affecté sa santé.

« Jueputa, deux cascades, idiot… et la dernière, et quoi. Nous avons tout sauvé, ils sont tombés et c’est là que nous sommes tombés aussi, mais bon, excellent travail de l’équipe et ils m’ont sauvé la vie.a compté le coureur Education First à la fin de la deuxième fraction.

« Tout le monde voulait être devant, on a eu de la chance car on est revenu avec le groupe, déjà dans les trois derniers kilomètres il y a eu une autre chute, mais bon, il ne s’est rien passé », a ajouté el Toro.

Concernant sa santé, Rigo a assuré que rien ne lui faisait mal à l’époque, mais qu’avant ce jour-là, la douleur était en lui, ce qui aurait pu être pire pour certains des favoris. « Deux chutes, mais bon, heureusement, bon, récupérez maintenant et passez au jour le jour », a conclu le Colombien aux micros LA SEMAINE qui suivent les traces des Colombiens lors de la ronde de gala.

Malgier Favager

"Faiseur de troubles incurable. Explorateur. Étudiant. Spécialiste professionnel de l'alcool. Geek d'Internet."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.