Scandale en France : Un des nouveaux ministres de Macron est accusé de viol par deux femmes

Damien Abbé (REUTERS)

Le nouveau ministre des Solidarités du gouvernement français, Damien Abad, a été accusé de viols présumés par deux femmes, un soupçon qui assombrit le nouvel exécutif d’Elisabeth Borne et, notamment, l’une des signatures les plus notoires pour cette nouvelle étape d’Emmanuel Macron en l’Elysée.

Abad était président des Républicains à l’Assemblée nationale, son passage au gouvernement d’un parti rival a donc été l’une des étapes les plus importantes de la liste des ministres annoncée vendredi dernier, qui conjuguait continuité et renouveau.

L’une des femmes a porté plainte en 2017, alléguant qu’elle avait eu des relations sexuelles avec Abad dans lesquelles il se serait livré à des pratiques non consensuelles. L’enquête à travers ces événements, qui auraient eu lieu il y a plus d’une décennie, se sont conclus sans autre procéduredonc le portail partie média.

La deuxième plainte a été reçue par l’Observatoire des violences sexistes et sexuelles en politique le 13 mai, qui a transmis le témoignage aux procureurs. et Los Republicanos et La República en Marcha (LREM), le parti de Macron, selon Infos France. Cette femme affirme s’être évanouie après avoir bu un verre en 2010 et s’être réveillée le lendemain en sous-vêtements dans une chambre d’hôtel avec Abad et se sentir « droguée ».

Damien Abad a nié les abus présumés à son encontre et a assuré dans des déclarations à partie médiaque toutes leurs relations étaient convenues. Jusqu’à présent, ni Los Republicanos ni LREM n’ont officiellement répondu aux plaintes qu’ils auraient reçues de l’observatoire.

La première ministre, Élisabeth Borne, a déclaré qu’elle n’était pas au courant des allégations contre Abad mais a promis que « personne ne restera impuni ».

cabinet commun

Première ministre Elisabeth Borne (REUTERS/Christian Hartmann)
Première ministre Elisabeth Borne (REUTERS/Christian Hartmann)

La controverse Abad survient après que le gouvernement français a fièrement annoncé un cabinet mixte de 14 hommes et 14 femmes.

« Il y a un équilibre entre certains qui ont déjà été ministres et de nouvelles personnalités. Des personnalités de gauche, du milieu, de droite » et qui veulent « démarrer » le programme Macron, a-t-il assuré au réseau TF1 Borne, qui a assuré que les premières mesures concerneront le pouvoir d’achat.

Précédemment Ambassadeur de France à Londres, Catherine Colonna, 66 ans, va diriger le troisième réseau diplomatique au monde après les Etats-Unis et la Chine. Son bras droit est Clément Beaune, qui passe de secrétaire d’État à vice-ministre délégué aux Affaires européennes.

La successeure de Jean-Yves Le Drian possède une longue expérience diplomatique en Europe, ayant été ministre déléguée aux Affaires européennes de 2002 à 2005 sous la présidence du conservateur Jacques Chirac, dont elle a été la porte-parole de 1995 à 2004.

Colonna est l’une des principales innovations de la nouvelle administration du président centriste de 44 ans, même si la surprise réside dans deux portefeuilles importants pour un pays considéré comme un phare culturel : l’éducation et la culture. L’école est aussi l’une de ses priorités pour son nouveau mandat.

Pap Ndiaye dirige le secteur de l’éducation et de la jeunesse, historienne française de 56 ans, spécialiste des minorités. Le fils d’un père sénégalais et d’une mère française est l’actuel directeur du Musée d’histoire de l’immigration. Sa sœur est la célèbre écrivaine Marie NDiaye.

Le président français Emmanuel Macron (REUTERS)
Le président français Emmanuel Macron (REUTERS)

La franco-libanaise Rima Abdul Malak, 43 ans, dirigera le ministère de la culture. Vivant ses 10 premières années au Liban en temps de guerre, cette spécialiste du spectacle vivant a été conseillère culturelle de Macron et ancien maire de Paris, le socialiste Bertrand Delanoë.

Avec le nouveau gouvernement en vue des élections générales du 12 au 19 juin, le leader veut rééquilibrer son image de centre-droit et faire un clin d’œil aux électeurs de centre-gauche mécontents du front de gauche dirigé par l’aile radicale.

« La nomination de Pap Ndiaye, indigéniste avoué, au ministère de l’Education est la dernière pierre de la déconstruction de notre pays, de ses valeurs et de son avenir », a tweeté la dirigeante d’extrême droite Marine Le Pen, l’appelant parti pour « protéger » le vote des jeunes.

Les élections législatives sont cruciales pour que le chef de l’Etat mette en œuvre son programme et pour la continuité du nouvel exécutif. Alors que les sondages lui annoncent une nouvelle majorité absolue, il affronte une extrême droite et un front de gauche fort.

Macron a également réintégré des hommes politiques qui avaient quitté le parti de droite Les Républicains (LR) en 2017 et rejoint ses rangs : Gérald Darmanin (Intérieur) et Bruno Le Maire (Economie).

D’autres membres de l’ex-exécutif dirigé par Jean Castex poursuivent, comme Éric Dupond-Moretti (Justice) et Sébastien Lecornu, qui passe de l’outre-mer au ministère de la défense dans un moment d’inquiétude sur l’offensive russe en Ukraine et ses implications. .

La transition environnementale et énergétique, autre priorité, sera entre les mains de ministres sortants en qui vous avez confiance : respectivement Amélie de Montchalin et Agnès Pannier-Runacher. Olivier Dussopt hérite des travaillistes et de la réforme controversée des retraites.

Font également partie du nouveau gouvernement l’actuelle directrice de la Fédération française de tennis, Amélie Oudéa-Castéra, à la tête du sport et des JO, et le centriste Marc Fesneau, de l’agriculture et de la souveraineté alimentaire. Le premier Conseil des ministres aura lieu lundi.

CONTINUER LA LECTURE:

Qui est Elisabeth Borne, la deuxième femme de l’histoire de France à devenir Premier ministre ?
Suite à la démission de Jean Castex, Emmanuel Macron a nommé l’actuel ministre du Travail Premier ministre de la France

Malgier Favager

"Faiseur de troubles incurable. Explorateur. Étudiant. Spécialiste professionnel de l'alcool. Geek d'Internet."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *