Taiana a poursuivi sa tournée en Allemagne, a rencontré son collègue de la défense et a visité le chantier sous-marin

Lors de la réunion bilatérale, diverses questions de coopération en matière de défense ont été soulevées. Le projet de sous-marin pour la marine argentine a été l’un des principaux sujets de conversation. Le financement du projet, le système de défense et le transfert de technologie ont été discutés avec la participation argentine à travers le chantier naval Tandanor ; « L’acquisition de sous-marins est essentielle pour maintenir notre politique de défense et la présence de notre pays en Antarctique et sur toute la côte. »fit remarquer Taiana.

« Nous demandons à l’Allemagne un soutien politique et économique afin de pouvoir financer ce projet, il y a une volonté et une volonté de coopérer selon les besoins argentins »a ajouté le propriétaire du portefeuille.

En ce sens, le ministre a souligné que la France et l’Allemagne avaient indiqué leur volonté de « collaborer en Antarctique afin de multiplier la présence scientifique dans la région et de collaborer dans d’autres domaines d’intérêt commun tels que le cyberespace et la cyberdéfense ».

De même, le responsable a également expliqué la portée de la «Politique de défense nationale de l’Argentine, qui établit une planification défensive et est donc dissuasive, coopérative et autonome», et en ce sens a souligné la pertinence du FONDEF pour la mise en œuvre de ces objectifs de ré- équipement et modernisation des Forces armées.

« Nous avons entrepris cette tournée dans le but de renforcer les relations bilatérales avec la France et l’Allemagne et d’examiner différentes options pour restaurer la capacité sous-marine dont notre pays a besoin. Nous étudierons les offres et choisirons celle qui correspond le mieux aux besoins de notre pays, en tenant compte de ses intérêts et de ses spécificités géographiques », a déclaré Taiana à la fin de son voyage européen.

En route à travers l’Allemagne, la délégation argentine, conduite par Taiana, a visité le chantier naval Thyssenkrupp à Kiel, où elle a visité la chaîne de production de sous-marins et s’est informée sur les avancées technologiques de ces systèmes d’armes.

Malgier Favager

"Faiseur de troubles incurable. Explorateur. Étudiant. Spécialiste professionnel de l'alcool. Geek d'Internet."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.