Tour de France féminin NEWS : récapitulatif de la troisième étape

La championne danoise Cecilie Uttrup Ludwig a remporté le sprinten petit groupe, devant le cycliste, le Marianne Vos des Pays-Bas porte le maillot jaunesur le troisième étape du Tour de France fémininle mardi à Epernay.

Au lendemain d’une journée cauchemardesque pour son équipe FDJ Suez, marquée par l’abandon de l’autre leader de la formation française, La Danoise Marta Cavalli, également retardée par une chute, a répondu par une victoire d’étape dans le vignoble champenois.

Voir également: Classement UCI après Tour de France : Nairo grimpe de 26 positions

« Ça avait un air de revanche après la journée merdique d’hier (lundi) »a déclaré la cycliste danoise, qui pleurait d’émotion après cette douzième victoire de sa carrière, la plus importante à 26 ans.

« Je voulais aider l’équipe, garder ma combativité. Je savais que si mes jambes étaient avec moi, je pourrais contester la victoire. Mais à partir de là pour l’obtenirgagner une étape du Tour de France et avec ce maillot (des champions du Danemark) », s’est-elle exclamée.

La montée de Mutigny (900 mètres de dénivelé à 12,2 de dénivelé moyen) a marqué le déroulement de cette étape.

Cecilie Uttrup Ludwig, qui était présente dans un deuxième groupe, a profité des chutes de Demi Vollering et Liane Lipert dans la descente et du manque de coopération groupe de tête pour les rattraper à six kilomètres de la ligne d’arrivée.

En fin de compte, il ne leur a donné aucune option dans la lutte pour la victoire finale. Dans les seize derniers kilomètres, la grande favorite Annemiek van Vleuten a montré deux faiblesses.

Le leader de Movistar, champion du Giro d’Italia au début du mois, terrain cédé sur le Mont Bernon (1 km à 4,6%) à quatre kilomètres de la ligneoù leurs rivaux se disputaient les primes.

Cela pourrait vous intéresser : La Vuelta n’a pas lieu : l’un des favoris est éliminé de la manche ibérique

Elle a pu récupérer mais a ensuite pris du retard à la fin de l’étape, perdant vingt secondes derrière les concurrents les plus rapides de la journée. Le cycliste néerlandais a déjà accumulé près d’une minute de retard au général face à ses deux grandes rivales, la Polonaise Katarzyna Niewiadoma et l’Italienne Elisa Longo Borghini.

Comment se porte Paula Patiño en général sur le Tour de France ?

Le Colombien de Movistar a débuté l’étape de mardi à 2h17 du matin à la 19e place du vainqueur et a perdu du temps au classement général puisqu’il est maintenant à 5:59 dans la fosse 47.

De son côté, Marianne Vos a conforté son maillot jaune par rapport à tous ses principaux concurrents, à l’exception du vainqueur de la troisième étape.

La quatrième étape reliera Troyes et Bar-sur-Aube mercredi et couvrira 126,4 kilomètres.

Roselle Lémieux

"Amateur de café. Expert indépendant en voyages. Fier penseur. Créateur professionnel. Organisateur certifié."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.