Trois de France | Le journaliste


Jean-Louis Trintignant est décédé

Le 17 juin, le grand acteur Jean-Louis Trintignant, l’un des visages les plus reconnaissables de la Nouvelle Vague et une présence incontournable du cinéma français depuis, est décédé à l’âge de 91 ans. Sa carrière a été riche et variée, il a joué dans plus de cent vingt films de tous genres, de nombreux films « d’auteur », également de nombreux goûts populaires. Quand Delon et Belmondo étaient les grandes vedettes, Trintignant a su se tailler une place de personnage incomparable, subtil, un peu mystérieux, mais plein de charme. Il est primé à Cannes, Berlin et autres festivals et travaille avec les réalisateurs les plus prestigieux : Costa-Gavras (Z), Claude Lelouch (Un homme et une femme), Bernardo Bertolucci, René Clément, Ettore Scola, François Truffaut, Dino Risi, Éric Rohmer… L’un de ses premiers films fut Et Dieu créa la femme (Roger Vadim, 1956), dans lequel il partage l’affiche avec un autre monstre sacré de l’époque : Brigitte Bardot. Il a également joué avec de nombreux grands noms du cinéma : Jeanne Moreau, Gérard Philipe, Klaus Kinski, Yves Montand, Cathérine Deneuve…

Bandes urbaines insolites

Des candidatures sont possibles pour un concours très particulier organisé par le site Curiosités juridiques*, auquel participent de nombreux avocats et le grand public (généralement sérieux, mais parfois en plaisantant). Il s’agit de présenter les arrêtés municipaux les plus étranges, les plus drôles ou les plus poétiques pris par les maires des communes françaises. Un précédent lointain fut celui de la Mairie de Châteauneuf-du-Pape en 1954, qui interdisait aux soucoupes volantes de survoler la ville et ses vignobles (ce qui était un bon point, popularisant les vins célèbres de la région, et les martiens s’atténuèrent). . Dans un autre cas, dans la commune de Bressolles, les Pokémon ont été interdits de s’installer sur leur territoire, et à Challans le soleil a reçu l’ordre de briller tous les dimanches. Le prix du décret le plus insolite sera remis en septembre par l’actuel maire du Havre, qui était Premier ministre au début du précédent quinquennat d’Emmanuel Macron.

*curiositesjuridiques.fr

Ce que pèsent les éditeurs

Les éditions Fayard, maison de grande renommée fondée en 1857, sont en crise ; Ces derniers jours, ils ont perdu certains de leurs auteurs vedettes en raison d’un changement à la tête de l’entreprise. En avril, Sophie de Closets, une grande professionnelle très respectée par le syndicat, démissionne et est remplacée par une journaliste du nom d’Isabelle Saporta, connue dans les médias pour ses positions écosocialistes bien pensées, qui se partageaient initialement cinq porte, arguant qu’avec le nouvel éditeur, ils ne se sentiraient pas complètement libres, comme cela arrive quand l’idéologie triomphe de l’intelligence. Et l’affaire n’est pas mince : dans un pays à grand tirage, où l’activité du livre est traitée avec le plus grand respect car, entre autres, elle représente beaucoup d’argent, il est aisé de calculer ce qui fait que le départ d’un seul des ces cinq auteurs, écrit la romancière Virginie Grimaldi, car en 2021 877.000 exemplaires de ses ouvrages ont été vendus. L’écrivain est reparti avec une lettre indiquant que « mes valeurs et mes convictions ne correspondent plus à la direction que prend l’entreprise maintenant ».

sujets

lire aussi

Recevez les dernières nouvelles dans votre e-mail

Tout ce que vous devez savoir pour commencer votre journée

En vous inscrivant, vous acceptez les conditions générales

Elite Boss

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.