Un pompier accusé d’avoir déclenché des incendies en France affirme que c’était à cause de « l’adrénaline »

Le pompier interpellé mercredi en France et accusé d’avoir provoqué des incendies de forêt dans le sud du pays a avoué l’avoir fait pour chercher « l’adrénaline », selon le parquet de Montpellier.

L’accusé, qualifié de « pompier pyromane » par les médias français, a avoué être à l’origine de multiples incendies les 26 mai, 21 juillet et 26 juillet.

À la mi-juillet, au milieu d’une canicule en France, deux incendies dans le sud-ouest du pays ont brûlé plus de 20 000 hectares de forêt.

« Interrogé sur ses motivations, il a déclaré qu’il l’avait fait pour que la réponse des pompiers le sorte de l’environnement familial oppressant et à cause de l’excitation et de l' »adrénaline » que, comme il le dit, la réponse lui a procurée. » dit le procureur.

« Il a également prétendu demander l’approbation sociale », ont ajouté les procureurs.

Le pompier volontaire non identifié, la trentaine, travaille principalement comme garde forestier et la protection contre les incendies fait partie de ses fonctions.

Son avocate, Marie Bar, a déclaré à la télévision qu’il avait manifesté « de grands regrets et, surtout, un grand sentiment de honte » lors de l’interrogatoire.

« Il s’est excusé auprès des pompiers avec qui il travaille et qu’il appelle sa merveilleuse famille. C’est quelqu’un de très dévoué à son travail », a ajouté son avocat.

« D’une certaine manière, il se sent soulagé par son arrestation. C’est difficile pour lui de s’expliquer, il y voit une dépendance », a-t-il expliqué.

Selon les procureurs, s’il est reconnu coupable, il encourt 15 ans de prison et 150 000 euros d’amende.

« C’est malheureux d’avoir de telles personnes dans l’organisation », a déclaré à la télévision un ancien général de brigade, Ludovic Pinganaud.

siu-sjw/har/grp/pc

Zacharie Morel

"Fanatique invétéré des réseaux sociaux. Sujet à des crises d'apathie. Créateur. Penseur. Gourou du web dévoué. Passionné de culture pop. Résolveur de problèmes."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.