Une nouvelle course entre l’Aragon et la France sur les chemins des bandits

Tout est prêt pour la querelle première édition des Contrebandiers, la course transfrontalière de haute montagne qui traverse les Pyrénées ce week-end. L’épreuve, disputée par des équipes mêlant trail et VTT, se déroule entre la France et l’Espagne et démarre ce samedi dans la commune de Saint-Lary Soulan, où elle reviendra dimanche après un tour de la Vallée d’Aure et de la Région Aragonaise de Sobrarbe. .

Il compte plus de 170 kilomètres de piste et près de 7 500 mètres de dénivelé positif, en plus d’un itinéraire qui parcourt les anciens chemins et cols de montagne. utilisé par les contrebandiers, les commerçants, les exilés et les éleveurs.

Une centaine d’athlètes se retrouveront ce vendredi à Saint-Lary Soulan pour récupérer le sac du coureur et assister au briefing de course. Issu de l’organisation partagée par la Zone Zéro Pyrénées et Le Club Saint-Lary Aure Athlétisme, ils se réjouissent de l’accueil réservé à un format compétitif « très innovant et qui reflète aussi l’esprit de la course qui veut revendiquer de l’importance poursuivre la coopération entre les deux versants des Pyrénées ».

Le samedi, depuis Saint-Lary même, débute la première étape pour rejoindre l’Hospice de Rioumajou où, après un léger petit-déjeuner, débute la deuxième étape. Via le port historique de Plan vous rejoignez la ville du même nom, où se déroulera un repas populaire, où la musique et le théâtre ne manqueront pas.

La troisième étape commence à Plan, une étape circulaire en mode VTT qui couvrira une partie du mont San Juan de Plan. La dernière étape de la journée débute à Lafortunada après un transfert géré par l’organisation Il culminera à Boltaña, où un ragoût et de la musique de Francho Sarrablo accueilleront les coureurs.

Dimanche à 7h30, la Plaza de Aínsa fera ses adieux aux premiers coureurs qui rejoindront la ville de Lafortunada, d’où partira un transfert vers Tella, départ de la deuxième étape. se termine sur la Plaza de Bielsa, où un vermouth est servi.

De là, un transfert amène les coureurs à l’embouchure sud du tunnel de Bielsa, afin qu’ils traverser le vieux port de Bielsa et arriver au Pont du Moudang, Lieu où se déroule le repas, animé d’une représentation théâtrale et d’une scène pour le départ de la dernière étape, aboutissant à Saint-Lary.

Benoîte Favager

"Organisateur. Introverti. Fanatique d'internet certifié. Accro à la bière. Fan d'alcool d'une humilité exaspérante."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *