L’inflation de la zone euro atteint un nouveau record en juillet, atteignant 8,9%




Le taux d’inflation annuel dans la zone euro a atteint un nouveau record de 8,9% en juillet, trois dixièmes de plus qu’enregistré en juin, en conséquence données préliminaires publiées ce vendredi de l’Office statistique de l’Union européenne (UE), Eurostat.

Lorsque les principales composantes de l’inflation dans la zone euro sont analysées, on s’attend à ce que énergie enregistrent le taux annuel le plus élevé en juillet (39,7 %, contre 42 % en juin), suivis par Nourriture, boissons alcoolisées et tabac (9,8% contre 8,9% en juin). Il fait également référence à la biens non commerciaux (4,5% contre 4,3% le mois précédent) et Prestations de service (3,7% contre 3,4% en juin).

Ce Inflation sous-jacentequi exclut l’énergie et les produits frais en raison de prix plus volatils, atteint 5 % ce mois-ci, quatre dixièmes de plus qu’en juin. L’inflation annuelle dans le club de l’euro est en hausse constante : elle était de 5,9 % en février et de 7,4 % en mars et avril, alors qu’elle atteignait 8,1 % en mai et 8,6 % en juin.

Les prix augmentent de plus de 20 % en Estonie, en Lettonie et en Lituanie

Par pays, les républiques baltes ont enregistré la plus forte hausse des prix Estonie en tête (22,7 %), suivi de Lettonie (21%) et Lituanie (20,8%). Le groupe de pays à inflation à deux chiffres est complété par la Slovaquie (12,8%), la Slovénie (11,7%), les Pays-Bas (11,6%), la Grèce (11,5%), Chypre (10,6%) et la Belgique (10,4%) . .

Ajouté à cette liste Espagnedepuis ce vendredi l’INE a mis l’inflation dans le 10,8 % dans ses données comptables prépubliées.

En dehors de ce groupe, mais avec une inflation supérieure à la moyenne, se trouvent l’Irlande (9,6%), le Portugal (9,4%), le Luxembourg et l’Autriche (9,3% chacun). Sous la moyenne de la zone euro Allemagne (8,5%), Italie (8,4%), Finlande (7,9%), France (6,8%) et Malte (6,5%).

Le PIB de la zone euro et de l’UE est en croissance, en particulier en Suède et en Espagne

D’autre part, le Le produit intérieur brut (PIB) a augmenté de 0,7% dans la zone euro et un 0,6 % dans l’Union européenne au deuxième trimestre de l’année, selon la même estimation.

Au premier trimestre 2022, le PIB a augmenté de 0,5 % dans la zone euro et de 0,6 % dans l’ensemble de l’Union, et par rapport au deuxième trimestre de l’année dernière, l’économie a progressé de 4 % tant dans la zone que dans les monnaie unique et dans le 27e, selon Eurostat.

Par pays, l’économie a le plus progressé parmi les 11 États membres pour lesquels Eurostat dispose déjà de données pour le deuxième trimestre Suède (1,4%).

Ce Le PIB de l’Espagne était le plus avancé parmi les plus grandes économies de l’euro, en hausse de 1,1% après une hausse de 1,2% au premier trimestre de l’année, ce qui, selon l’Institut national de la statistique, reflète la reprise de la consommation des ménages dans un contexte de forte inflation due à l’impact de la guerre en L’Ukraine était due.

L’Allemagne est restée stable après une croissance de 0,8% au premier semestre, tandis que la France a gagné 0,5 % après avoir chuté de 0,2 % entre janvier et mars. Pendant ce temps, le PIB de l’Italie a augmenté de 1 %, contre une augmentation de 0,1 % au cours des trois mois précédents.

En revanche, les PIB de la Lettonie, de la Lituanie et du Portugal ont baissé respectivement de 1,4 %, 0,4 % et 0,2 %.

Selon le bureau des statistiques, les taux de croissance par rapport à la même période en 2021 étaient positifs pour tous les pays. Eurostat publiera les données révisées et mises à jour du PIB pour l’UE, la zone euro et leurs pays le 17 août.

Roselle Lémieux

"Amateur de café. Expert indépendant en voyages. Fier penseur. Créateur professionnel. Organisateur certifié."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.