SPORTS 2022 27/06/2022 | Vague régionale de Murcie

Grégory Léon

Le nouveau cours impose des exigences très élevées aux Royal Murcie. « Un ‘play-off’ de 38 jours. C’est la première RFEF », prévient un entraîneur de catégorie qui a connu de près les tenants et les aboutissants de cette division, où mille dangers guettent. C’est pourquoi ils travaillent depuis les bureaux de l’unité de Murcie pour constituer la meilleure équipe possible. Bien que le bloc de promotion survive, l’ajout de footballeurs de qualité accrédités est obligatoire pour répondre aux exigences de la première RFEF. Le président Agustín Ramos souhaite recruter quatre joueurs de haut niveau qui amélioreront les performances de l’équipe. Et la direction sportive peine aussi, quoi qu’il arrive, à faire prolonger le transfert Zeidane Inoussaqui est arrivé en décembre en renfort inconnu pour devenir un élément irremplaçable en mai.

Le SM Caen a ramené le footballeur avec un passeport suédois. C’est ainsi qu’il a été prévu selon le contrat signé par les deux parties. Mais la médiation Quique Pina et les efforts de Manolo Molina ont ouvert la voie à une nouvelle transmission. Un optimisme modéré s’est répandu depuis le domaine noble d’Enrique Roca. Pas d’euphorie. Mais en admettant que les possibilités se multiplient de jour en jour et qu’il pourrait y avoir des nouvelles positives de France la semaine prochaine. Le joueur a déjà commenté dans vague régionale son objectif de continuer à porter le maillot du Real Murcia. Et le SM Caen est prêt à livrer. Lui et les fans de Murcie qui l’ont élevé sur les autels où il n’y a de place que pour les joueurs choisis.

Malgier Favager

"Faiseur de troubles incurable. Explorateur. Étudiant. Spécialiste professionnel de l'alcool. Geek d'Internet."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *