Le Premier ministre australien se rend en France pour rétablir les liens | Monde

Le Premier ministre australien Anthony Albanese a déclaré jeudi qu’il rencontrerait le président français Emmanuel Macron à Paris la semaine prochaine pour rétablir les liens qui s’étaient détériorés après la rupture de l’accord d’achat de sous-marins français l’année dernière.

S’adressant à la chaîne de télévision australienne ABC, Albanese, qui participera au sommet du G7 en Allemagne et au sommet de l’OTAN à Madrid la semaine prochaine, a déclaré qu’il avait été invité par Macron et qu’il s’attendait à un accueil chaleureux.

« Nous devons rétablir les relations. Nous avons déjà eu des discussions très constructives », a déclaré le président australien et chef du parti travailliste, vainqueur des élections législatives de mai dernier.

Le 11 juin, la France a exprimé sa volonté de mettre fin à la crise diplomatique avec l’Australie concernant l’accord de vente de sous-marins géants, que le pays a rompu en septembre après que Canberra a annoncé un accord pour verser une compensation aux chantiers navals français impliqués.

C’est 555 millions d’euros (environ 583 millions d’euros) que les autorités australiennes verseront à Naval Group pour la rupture unilatérale de contrat.

C’est le précédent gouvernement libéral de Scot Morrison qui a annulé le contrat de 90 000 millions de dollars australiens (63 400 millions de dollars ou 60 500 millions d’euros) signé en 2016 pour la construction d’une douzaine de sous-marins français à moteur diesel.

Le pays océanique a immédiatement rompu l’accord après avoir forgé une alliance de sécurité avec les États-Unis et le Royaume-Uni (AUKUS), lui donnant accès à la technologie américaine pour la construction de sous-marins nucléaires.

Le gouvernement français a alors accusé l’exécutif australien de « rompre la relation de confiance entre les deux pays » en mettant fin « unilatéralement » à l’accord.

La France a même convoqué les ambassadeurs d’Australie et des Etats-Unis pour des consultations, une décision inédite dans les relations avec ces alliés.

Après sa victoire électorale, Albanese a reçu un appel de félicitations de Macron et les deux dirigeants ont décidé de rétablir la confiance entre les deux nations.

Gilles Samson

"Amoureux de la télé. Ninja de la musique. Fanatique de voyages amateur. Fan de bacon. Évangéliste culinaire sympathique. Organisateur indépendant. Fanatique de Twitter certifié."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.