Record : Près de 1 300 migrants traversent la Manche en une journée. – Europe – Internationale

Les traversées illégales en petits bateaux dans la Manche se multiplient, établissant un record de près de 1 300 migrants en une seule journéemalgré les plans du gouvernement britannique pour endiguer ces flux.

Ce sont des voyages dangereux le long de l’une des routes maritimes les plus fréquentées au monde, séparant le Royaume-Uni du continent européen.

(Lire ici : Union européenne : 64 % durement touchée par la pire sécheresse en 500 ans)

Au total, 1 295 migrants ont traversé la Manche dans de petites embarcations pour rejoindre les côtes anglaises lundi, le plus grand nombre enregistré en une seule journée, selon le ministère britannique de la Défense.

Ces migrants sont partis à bord de 27 bateaux, portant à 22 670 le nombre de personnes ayant effectué le périlleux voyage depuis le début de l’année, selon l’agence Press Association.

Le précédent record quotidien était de 1 185 le 11 novembre 2021.

Les médias britanniques ont publié lundi des images de dizaines de migrants secourus et emmenés au port de Douvres, y compris des enfants et des bébés. Les migrants ont profité du beau temps après quelques jours de conditions météorologiques difficiles.

Au Jean Claude LenoirPrésident de l’association Salam, « cela arrive tous les jours quand il n’y a pas de vent ».

Les migrants « ne restent pas en France car les conditions de vie sont déplorables », a-t-il déclaré. Julia Delaplace, le Secours Catholique. « En été, il y a toujours une augmentation des traversées car en hiver, il est très difficile de survivre sur la route à Calais », une ville côtière du nord de la France, d’où partent de nombreux bateaux.

Les migrants ne restent pas en France car les conditions de vie sont misérables

L’année dernière, les autorités britanniques ont intercepté et débarqué 28 526 personnes tentant de traverser la route maritime très fréquentée.

Un récent rapport du Parlement britannique estime que le total pourrait atteindre 60 000 personnes cette année. Et ce malgré les promesses répétées du gouvernement conservateur britannique, qui en a fait une priorité post-Brexit, donnant à la France des millions de livres pour l’aider à renforcer les patrouilles sur ses côtes et à durcir les mesures d’accueil des migrants.

(Aussi : Finlande : le Premier ministre subit un test antidopage, quel a été le résultat ?)

Tensions entre Paris et Londres

Cette situation a alimenté les tensions entre Londres et Paris après que le gouvernement britannique a accusé la France de ne pas en faire assez pour arrêter les passages frontaliers.

Pour résoudre le problème, les lois contre les gangs de passeurs responsables des points de passage ont été renforcées.

Mais les projets controversés de Londres de relocaliser certains migrants au Rwanda ont été stoppés par une série d’affaires judiciaires.

Migrants appréhendés en mer tentant de traverser la Manche.

Le gouvernement britannique a défendu la politique contre le coût élevé du traitement des demandes d’asile et du logement des migrants selon les besoins.

Le journal conservateur Mail on Sunday a récemment affirmé, sur la base d’une série de renseignements militaires, que la majorité des demandeurs d’asile au Royaume-Uni sont originaires d’Albanie, même si le pays n’est pas en guerre.

(Lire aussi : Gustavo Petro : De quoi va-t-il parler avec le président espagnol Pedro Sánchez ?)

De son côté, l’ONG Amnesty International a dénoncé « les positions honteuses du gouvernement britannique » sur la nécessité de « proposer des itinéraires sûrs » aux migrants afin de mettre un terme à ces voyages dangereux.

Au moins 203 personnes sont mortes ou ont disparu sur terre ou en mer en tentant de rejoindre le Royaume-Uni depuis la côte nord de la France depuis 2014, dont 27 dans un naufrage fin 2021, selon l’Organisation internationale pour les migrations.

AFP

Plus de nouvelles

Adrien Richard

"Amateur de café d'une humilité exaspérante. Spécialiste de l'alimentation. Faiseur de troubles passionné. Expert en alcool diabolique."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.